Les chutes de neige s'intensifient

Chutes exceptionnelles de neige vendredi 8 janvier : un matelas blanc de 30 cm recouvrira l'agglomération. Phénomène aggravant : des congères vont se former sous l'effet du vent du nord. La circulation sera très délicate : le transport scolaire est suspendu dans l'ensemble du département.

Elle était annoncée jeudi soir : la neige s'est faite attendre, ne faisant son apparition qu'en fin de matinée vendredi. De fortes précipitations tombent depuis à Lyon, elles se sont même intensifées vers 16-17 heures. Elles vont se poursuivre dans la soirée, puis se raréfier samedi. Au final, il devrait tomber 15 à 20 cm d'ici à samedi midi (et non 30 cm comme prévu initialement).

"La circulation sera délicate", prévient Météo France qui a placé le Rhône en vigilance Orange. Il est conseillé aux personnes d'éviter de prendre leur véhicule, tant le retour pourrait être difficile vendredi soir. Certains automobilistes pourraient se retrouver dans l'impossibilité de quitter leur lieu de travail. Le transport scolaire est suspendu dans l'ensemble du département.

Phénomène aggravant : le vent du nord souffle en rafales, dessinant ci et là des congères, des amas de neige. "Localement, des accumulations de neige seront plus importantes", annonce le prévisionniste. Aucune chance que le manteau blanc ne se réduise sous la chaleur : les températures restent négatives. Nous devrions égaler l'épisode hivernal du 27 janvier 2006 où il était tombé 20 cm de neige, sans atteindre le record du 12 décembre 1990 où il en était tombé 31 cm à Lyon en une journée.

Peaufinez votre patinage et l'art de la glisse : le froid va s'accentuer la semaine prochaine, rendant impossible toute fonte. Une vague de froid est prévue pour lundi, avec des minimales comprises entre -8° et -6°C dans l'agglomération.

à lire également
Ouverture de la chasse à Lamnay, le 24 septembre 2017 © Jean-François Monier / AFP
Un vautour percnoptère né cette année dans la Drôme a été retrouvé criblé de balles le jour de l'ouverture de la chasse, quelques kilomètres au sud, dans le Vaucluse. La Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) monte au créneau pour pointer la responsabilité des chasseurs, grisés selon elle par la puissance de leur lobby.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut