L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1

Les aéroports de Lyon, bons élèves du développement durable

Les aéroports lyonnais ont été reconnus ambassadeurs de la solidarité climatique. À l’ouverture ce vendredi de la COP21 (conférence de l’ONU sur le climat) à Paris, la société aéroportuaire fait figure de bon élève.

Un encouragement et une reconnaissance pour les aéroports lyonnais. Le Geres (Groupe Energies renouvelables, Environnement et Solidarités) a reconnu ces derniers comme l’une des 10 entreprises françaises ambassadrices de la solidarité climatique dans le cadre de la COP21. L’aéroport de Saint-Exupéry, quatrième aéroport français en termes de nombre de voyageurs, et celui de Bron rejoignent ainsi la MAIF, Ducray, le groupe Castel dans le cercle encore restreint des entreprises françaises œuvrant en faveur de la planète.

Utilisation de Leds, électricité renouvelable plutôt que fossile, collecte de déchets dangereux, depuis 2008 les aéroports de Lyon compensent leurs émissions de CO2 par des actions concrètes, en partenariat avec le Geres. La société reverse des dons à cette ONG afin d’aider au développement de programmes dans différents pays, par exemple l’optimisation énergétique en Afghanistan. Toujours soucieuse de la question environnementale, l’entreprise a aussi rejoint l’Airport Carbon Accreditation. Celle-ci permet l'évaluation et la reconnaissance des efforts des aéroports pour réduire leurs émissions de CO2.

“Une vision mondiale” pour les aéroports lyonnais

Selon Philippe Bernard, président du directoire des aéroports de Lyon : "Il est indispensable pour un aéroport d’avoir une vision mondiale et globale. La prise en compte des enjeux climatiques est inscrite dans notre ADN." Lyon est précurseur au niveau aéroportuaire dans cette démarche de développement durable et de lutte contre le réchauffement climatique.

Pour continuer sur cette voie, la société aéroportuaire a signé mardi dernier la pétition du Geres, qui sera remise le 5 décembre au secrétaire général de la COP21. "Il s’agit d’un plaidoyer. Nous demandons aux négociateurs d’inclure le plus possible dans les textes la prise en compte des populations du Sud", développe le responsable de l’ONG.

Mis en place en 2007, ce système d’ambassadeurs vise à créer une communauté d’intérêts pour agir concrètement sur le terrain, avec toujours comme idée la préservation de l’environnement. "Ce collectif est dans le concret. Il s’agit de dépasser le cadre franco-français, car l’environnement est l’affaire de tous mais surtout des autres !" explique Renaud Bettin, responsable Solidarité climatique de la structure.

40 ans d’action pour le Geres

Le Geres est une ONG environnementale qui agit depuis quarante ans pour préserver l’environnement, limiter les changements climatiques et leurs conséquences. Il met en place des projets afin de fournir l’accès à l’énergie aux populations les plus défavorisées. "Il s’agit de mobiliser les acteurs économiques et associatifs qui réalisent des actions en faveur de l’environnement. De les encourager et de les aider dans cette voie, même si bien souvent ils ne nous ont pas attendus pour s’engager", insiste Renaud Bettin.

à lire également
Michèle Rivasi © Tim Douet
L’eurodéputée EEVL de la Drôme Michèle Rivasi dénonce le scandale sanitaire du chlordécon, un pesticide neurotoxique utilisé pendant des années aux Antilles alors qu’il était interdit partout dans le monde. Ni plus ni moins qu’un “génocide” perpétré par les plus hautes sphères de l’État, explique-t-elle à Lyon Capitale.
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 9 novembre 2015

    'Un bon développement durable' c'est donc promouvoir les transports par avion qui sont les plus polluant de tous les transports possibles sur terre ??? . Non mais arrêtons ce greenwashing ! C'est insupportable de foutage de gueule !

  2. Rotoparc - 9 novembre 2015

    Disons plutôt qu'ils essayent d'améliorer les choses. Mais je comprends un peu ce que vous dites c'est un peu marketing, tout cela

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut