Cantine
Dans les cantines des écoles ©MaxPPP

Législatives à Villeurbanne : Katia Buisson (PRG) tacle Gabriel Amard (Nupes) sur les cantines scolaires

Sur la sixième circonscription du Rhône, à Villeurbanne près de Lyon, les candidats aux législatives s'invectivent sur leurs propositions.

La campagne des législatives bat son plein à Villeurbanne. Alors que les candidatures à gauche se sont succédé, les premières propositions font grincer des dents. Hier, le candidat de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale), Gabriel Amard, a donné quelques indices sur son programme. Celui-ci propose notamment de travailler sur la gratuité de la cantine scolaire. Une proposition qui n'est pas du goût de l'une de ses adversaires sur la sixième circonscription du Rhône, Katia Buisson.

Une proposition "démagogique"

La candidate du Parti radical de gauche (PRG) reproche à son adversaire, lui aussi de gauche rappelons-le, des promesses infondées. "La tarification de la cantine relève des communes, pas de l’Assemblée nationale. Nous nous permettons de le rappeler à Monsieur Amard", dénonce-t-elle, qualifiant "une campagne hors-sol".

Si elle se dit attachée au service public de restauration scolaire, la candidate PRG dénonce cependant une proposition "antisociale et démagogique". "Antisocial car cela revient à considérer toutes les familles de la même manière, quel que soit leur niveau de ressources. Démagogique car un service public n’est jamais gratuit. Si l’usager ne paye pas, c’est le contribuable qui finance". Et de pointer que le coût des repas scolaires va de pair avec les investissements nécessaires pour lutter contre le gaspillage ou l'élimination du plastique. Et de conclure : "Il n’est pas possible de prétendre vouloir ramener les personnes "dégoutées" de la politique à la chose publique lorsque l’on fait une campagne basée sur des promesses qui ne sont pas du ressort du mandat que l’on brigue. Je rappelle à Monsieur Amard que dans l’expression ''responsable politique'', il y a bien le mot ''responsable ''".

Ambiance.


À lire aussi : Législatives : "je n'aurais pas pu être candidat ailleurs qu'à Villeurbanne", Gabriel Amard (NUPES)

Sur le même sujet : Deux nouveaux menus dans les cantines à Lyon en septembre 2022, explications

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut