Le Rhône est en alerte aux allergies de pollens d’ambroisie.

Le risque d'allergie à l'ambroisie reste toujours élevé à Lyon

D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique, la plante invasive est à l'origine d'un haut risque d'allergie dans le Rhône depuis plusieurs jours.

Le Rhône, l'Isère, la Drôme et l'Ardèche sont les départements les plus touchés par cette vague d'allergènes depuis le 13 août. "Le risque d’allergie sera élevé pour les pollens d'ambroisie le long de la vallée du Rhône dans les départements fortement infestés", précise l'association qui étudie les particules contenues dans l'air. L'ambroisie, végétal importé d'Amérique du Sud, est à ne pas confondre avec la nourriture divine de la mythologie. Contrairement à son homonyme, cette plante n'a pas de qualité médicinale ou nutritive et est mieux connue pour les infections respiratoires qu'elle peut provoquer.

De nombreux symptômes

Les symptômes à mettre au compte d’une allergie aux pollens d’ambroisie sont nombreux et varient d’un individu à l’autre. Toutefois, le ministère de la Santé dresse une liste des plus fréquents, notamment en cas de rhinite.

  • Des éternuements en salves avec démangeaisons nasales 
  • Un nez qui coule et se bouche 
  • Une conjonctivite qui se traduit par des rougeurs, un larmoiement, et des démangeaisons.
  • Une trachéite avec toux sèche, un accès de grande fatigue accompagnent particulièrement la rhino-conjonctivite allergique au pollen d’ambroisie 
  • Une respiration difficile, sifflante, en rapport avec une crise d’asthme (contraction spasmodique des bronches) 
  • La peau peut présenter des réactions prurigineuses localisées : rougeur, œdème, urticaire.

"Concernant les autres pollens, on retrouve des armoises qui sont en floraison sur tout le territoire !", indique le RNSA. Ces herbacées concernent plutôt les personnes qui souhaiteraient faire des "balades à la campagne", ajoute l'organisme.

Se protéger des pollens

Pendant cette période, il est recommandé aux personnes allergiques ou sensibles d’éviter de se rendre à la campagne ou dans les espaces verts où la concentration de pollens est plus importante. L’association Asthme et Allergies conseille également de rouler les fenêtres fermées en voiture, de ne pas faire sécher son linge dehors, ou encore de se rincer les cheveux avant de se coucher après une promenade. 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut