Grande librairie au palais de la Bourse – Quais du polar 2017 © Sandrine Thesillat
Grande librairie au palais de la Bourse – Quais du polar 2017 © Sandrine Thesillat

Le festival Quais du Polar c’est ce week-end à Lyon

Ce week-end, Lyon accueille la 17e édition du festival Quais du Polar. Depuis hier, vendredi 2 juillet, et jusqu’au 4 juillet les passionnés de "policiers" peuvent échanger avec des maîtres du genre. 

Habituellement programmé au printemps, Quais du Polar se tient exceptionnellement en ce premier week-end du mois de juillet. Pour sa 17e édition, le festival consacré au style du "policier" reçoit une centaine d’auteurs à Lyon dans un format inédit, en grande partie en plein air, mieux adapté aux exigences sanitaires, mais un peu moins au temps maussade qui s’est installé sur la métropole lyonnaise ce week-end. 

Des événements sont notamment prévus sur les Quais du Rhône, où la grande librairie a été délocalisée pour l’occasion, dans les écoles, sur des péniches, mais aussi dans les jardins des musées, ou encore au parc de la Tête d’or. L’idée de ce festival revisité reste toutefois la même que les années précédentes, à savoir explorer le polar dans toutes ses formes possibles : cinéma, littérature, série, théâtre…

L’Europe à l’honneur

Parmi les grands auteurs invités, du 2 au 4 juillet, on retrouve Florence Aubenas pour une croisière littéraire ; Hervé le Tellier, prix Goncourt 2020 avec L'Anomalie lors d'une conférence sur l'esthétique du mouvement de l'Oulipo ; Michel Bussi pour évoquer son dernier roman intitulé Rien ne t'efface ; ou encore Nicolas Mathieu pour échanger avec lui sur le polar après #MeToo.

Lire aussi : Festival Quais du polar : ces auteurs qui ont Lyon dans le sang

Cette année, les organisateurs ont également voulu mettre à l’honneur l’Europe du polar, à cet égard de nombreuses plumes européennes sont présentes entre Rhône et Saône pour l’évènement. L’occasion de découvrir ou redécouvrir Arnaldur Indriðason (Islande), Carlo Lucarelli (Italie), R.J. Ellory (Grande-Bretagne), Iain Levison (Écosse), Minos Efstathiadis (Grèce), Jessica Moor (Grande-Bretagne), Piergiorgio Pulixi (Italie) ou encore Niklas Natt Och Dag (Suède).

Afin de rendre la culture accessible à tous, l'accès aux lieux principaux du festival, aux conférences et aux rencontres reste entièrement gratuit, néanmoins la participation à certains événements ne peut se faire que sur réservation. 

Toute la programmation du festival est à retrouver ici.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut