Le Comoedia esquive un second assaut d'UGC

UGC avait déjà été débouté l'an dernier, dans sa première tentative d'ébranler les nouveaux propriétaires du Comoedia. Le cinéma, ouvert en 1924 sous ce nom mythique, a en effet été la propriété du groupe de 1993 à 2003, baptisée pendant cette période UGC-Comoedia. Le géant a donc considéré que le nom lui appartenait, avant d'être remis à sa place par le tribunal de Grande Instance.

Voir aussi 'Comoedia-UGC, la guerre des cinés'

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut