Wauquiez
©Tim Douet

Laurent Wauquiez en opération séduction auprès des chasseurs

Pour la première fois, la région Auvergne-Rhône-Alpes accueillait le congrès national de la fédération des chasseurs. L'organisation, qui souhaite briser les caricatures et redorer l'image de la chasse, a reçu tout le soutien de Laurent Wauquiez qui s'est adressé à eux en fin d'assemblée et a renouvelé le partenariat de la Région.

À son entrée, la salle entière se lève et applaudit. Laurent Wauquiez séduit les chasseurs, et ils le lui rendent bien. Ces derniers jours, il avait même laissé les clefs de la Région à la Fédération nationale des chasseurs pour qu'ils y tiennent leur congrès annuel. En clôture de la rencontre, Laurent Wauquiez s'est adressé à eux et n'a pas tari d'éloges à leur sujet. Un soutien dont les chasseurs semblent avoir bien besoin. La chasse, qui est au cœur des critiques dans un contexte où le débat sur les droits des animaux gagne du terrain, veut redorer son image auprès du public. "On doit sortir de la caricature. Nous ne communiquions pas par le passé car les chasseurs étaient méfiants vis-à-vis des médias. On s'est rendu compte que c'était une erreur, et qu'il fallait communiquer pour que les gens nous comprennent", explique la Fédération. Pour les comprendre, ils peuvent en tous cas compter sur le président de Région Laurent Wauquiez, qui a ouvert son allocution en insistant sur "l'honneur et la fierté" qui lui étaient faits d'accueillir le congrès à la Région. D'ailleurs, il assure qu'il "a annulé tous ses rendez-vous à Bruxelles et à Paris" pour ne pas manquer la rencontre. Car lors du congrès, ce n'était pas le Wauquiez des villes, mais bien celui des champs qui a pris la parole. Entre deux tacles sur les zadistes et les travailleurs détachés, Laurent Wauquiez a ainsi martelé qu'il souhaitait "défendre une chasse populaire, et apporter un soutien fort et profond à ceux qui la font vivre".

3 millions d'euros de subvention en 2016

Laurent Wauquiez s'est aussi félicité d'avoir apporté une aide financière aux chasseurs, et a salué "la gestion formidable de l'argent public", effectuée par l'organisation. Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, a également "remercié du fond du cœur" Laurent Wauquiez de les avoir "reçus avec égard, gentillesse et élégance". Trois mots, soit un pour chaque million d'euros versés en subventions aux chasseurs par le président de Région en 2016, qui a multiplié le budget dédié à la chasse par 40. Avant de conclure, Laurent Wauquiez a critiqué la politique de Nicolas Hulot sur les quotas d'abatage de loups, bien trop faibles selon lui. "Ils nous disent qu'il y a 300 loups en France. Ils se fichent de nous ! Rien que dans mon département il y en a autant. Tout est fait pour que les chasseurs ne puissent pas chasser. Il faut impérativement relever les niveaux d'abatages de loups", a fustigé Laurent Wauquiez. Enfin, entre deux embrassades avec Willy Schraen, le président de Région a réitéré la proximité qu'il entretenait avec le monde de la chasse en rappelant que son vice-président Étienne Blanc était l'un d’eux, et "qu'à l'ouverture de la saison, il ne fallait pas lui demander de travailler le week-end".

à lire également
Police lyon
Grièvement blessée, la victime a été transportée d'urgence à l'hôpital. Une personne a été placée en garde à vue. Le drame est survenu dans le quartier du Mas sud. Mercredi soir vers 22h, un homme a reçu plusieurs coups de couteau au thorax dans l'appartement d'un immeuble du chemin du Bac, relate le Progrès. D'après […]
1 commentaire
  1. nico-yzfr6 - 23 mars 2018

    Lol, au congrès des chasseurs ! Putain, si on avait encore des doutes sur le fait qu'il était rétrograde, là, c'est sûr !Il prévoit aussi un passage au congrès des mousquetaires et des druides ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut