Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes évoque le parcours réussite au lycée Ampère @ CG

La Région expérimente une bourse au mérite pour les lycéens 

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté les modalités du "parcours réussite" au lycée Ampère à Lyon, une bourse basée sur la méritocratie.

La rentrée à peine commencée, Laurent Wauquiez, président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a tenu à présenter le "parcours réussite" au lycée Ampère dans le 2e arrondissement de Lyon, ce jeudi 7 septembre. Dans un discours devant les lycéens, l'édile évoque l'esprit de la méritocratie et veut "encourager l'effort et accompagner les élèves pour les tirer vers le haut".

"On veut trouver un moyen pour pouvoir aider les élèves méritants qui se donnent du mal, qui ont des très bonnes notes et qui sont issus de milieux modestes et parfois un peu perdu dans le dédale de ce qu'est l'éducation nationale"

Laurent Wauquiez, président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes

750 élèves bénéficieront de la bourse

La collectivité souhaite donc expérimenter pour la première fois le parcours réussite pour 750 élèves dans tous les lycées du territoire aurhalpin. Seuls les lycéens en première ou en terminal, peu importe la filière - technologique, professionnelles ou générales - pourront bénéficier de cette aide. Le chef de l'établissement devra alors sélectionner entre un à deux élèves "qui sont issus de milieux modestes, qui ont un parcours d'excellence scolaire, mais aussi d'implication dans des associations et dans la vie de leur lycée", ajoute le président de la Région. Une fois que le dossier est sélectionné par les chefs des 560 lycées de la région, ce dernier est remis à un jury qui devra l'examiner.

Jusqu’à 1000 euros d’aide

Les lycéens alors sélectionnés par leur chef d'établissement pourront bénéficier d'un chèque de 1 000 euros, versé en deux fois dans l'année. La bourse, cumulable aux deux autres bourses au mérite de la Région, permettra à ces élèves d'acheter des livres, du matériel scolaire, ou encore des sorties culturelles. En plus de cette aide financière s'ajoute la mise en place d'un tuteur "qui sera pour les conseiller, et les orienter quand il faut trouver un stage, les stimuler, et donc avoir un parrain qui veille sur vous", souligne Laurent Wauquiez. À noter que les critères de sélection ne se basent pas sur une moyenne générale minimum. La Région compte demander aux cadres de la collectivité, aux chefs d'établissement pour endosser le rôle de tuteur ou encore solliciter les grandes entreprises présentes sur le territoire.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut