lumiere 2010

La fête des lumières 2010 : le grand retour du Feu

PHOTOS - Du 8 au 11 décembre, l'édition 2010 de la Fête des Lumières se tient à Lyon. Chaque soir, de 18h à 1h, les bâtiments et les installations s'éclaireront. Plongée dans l’événement avec quelques créations phares qui jonglent entre l’art contemporain et un retour à l’origine des "illuminations" avec la présence de l’élément premier selon Héraclite, le Feu.

lumire 2010 ()

Installation de Feu, parc de la Tête d’or

Un signe ? Cette année, les festivités de la Fête des Lumières débutent le 8 décembre. Soit le jour originel et emblématique de l’événement. La présence du Feu dans l’un des projets phares de la fête apparaît alors comme une bénédiction avec la beauté de la flamme et le retour au geste premier de célébration. La Compagnie Carabosse sublimera cet élément fascinant avec une déambulation poétique au fil du feu et de sa dimension ancestrale.

lumiere 2010 ()

L’étincelle ou l’Odyssée des Lumignons, place Pradel, pont Morand, place Maréchal Liautey

Autour de la réinterprétation des mythes, Yves Moreaux et Jean Reydellet, qui avaient subjugué le public en 2009 avec "Tic, Tac, La nuit des temps", réinventent les lumignons, emblèmes célèbres des illuminations. Lumignons aux échelles démesurées s’exposeront et illumineront de toutes les couleurs l’espace urbain et le ciel !

lumière 2010 ()

Le soleil a rendez-vous avec la lune, église Saint-Jean et Basilique de Fourvière

Sans doute l’une des créations les plus poétiques qui a l’intelligence d’articuler sa dimension esthétique autour de l’Histoire du 8 décembre. Philippe Cotten se sert du patrimoine architectural et historique et confronte Saint-Jean et Fourvière entre ciel et terre sur fond de lune géante…

lumiere 2010 ()

Monument Air, Église Saint-Nizier

Du cinéma à la réalité, il n’y a qu’un pas… L’artiste Philippe Rizzotti l’a franchi et propose une animation inspirée du film Un château dans le ciel de Miyazaki sur l’Église Saint-Nizier. Métamorphoses architecturales du bâtiment et envolée poétique de celui-ci dans le ciel. Grandiose…

lumiere 2010 ()

Ovo, Esplanade du Gros caillou

Un œuf de bois gigantesque trônera au sommet du Gros caillou, dans cet œuf lumineux symbole de perfection, le public pourra vivre une expérience sensorielle hors du commun…

lumiere 2010 ()

Et aussi…

Les Lumignons du cœur au profit du foyer Notre-Dame des sans-abri sur la place Antonin Poncet, l’Hommage à Bartholdi sur la place des Terreaux, Les Perspectives Lyriques sur la façade du Théâtre des Célestins, …

De nouveaux lieux investis, une jeune génération d’artistes qui se mêlent aux habitués, et une vraie réflexion sur le sens de la fête, autant d’éléments qui promettent d’émerveiller le public, au sens ancien du terme, mirabilia : les choses étonnantes, admirables, les prodiges et les miracles…

Nouveauté cette année : l’application Fête des Lumières pour les téléphones mobiles.

www.fetedeslumieres.lyon.fr

à lire également
Fête des Lumières - Bellecour
Cette année, la ville de Lyon a accueilli 1,8 million de visiteurs venus admirer le spectacle de la Fête des Lumières. Pour cette édition, les installations ont été laissées durant quatre jours, du théâtre de Fourvière jusqu'à la Place Antonin Poncet, en passant par l'Hôtel de Ville.
14 commentaires
  1. jerome manin - 11 novembre 2010

    Evoquer cette 'réinvention les lumignons' 'qui a l’intelligence d’articuler sa dimension esthétique' en occultant l'adjointe au 8 décembre qui à montré il ya peu son pouvoir de mobilisation relève de la part de Lyon capitale d'une action anti rebellion, fille du grand capital que renierait tout votationnement d'écocitoyenisme.

  2. Tello - 11 novembre 2010

    Monsieur Manin, ce soir je vous trouve ridicule. Votre verbiage de parachuté est consternant. Je suis né à Lyon et le 8 décembre reste pour moi un évènement magique. C'est comme ça. Mais c'est un truc difficile a comprendre pour un pseudo lyonnais qui débarque...Non? PS/merci Audrey pour le papier.

  3. Battling - 12 novembre 2010

    Je suis personnellement consterné par l'évolution du 8 décembre vers les paillettes et l'événementiel. Année après année, les lumignons disparaissent des fenêtres au profit d'événementiel de centre ville.Ce n'est pas mon 8 décembre C'est un Lunaparc sans grande âme.

  4. Yvan, de Lyon - 8 décembre 2010

    Je partage, votre constat 'battling'.Ce n'est même plus une fête. C'est un robinet à 'truffes'.Truffes qui déambulent et s'agglutinent dans les rues de Lyon, sans véritable but, sauf a s'extasier béatement, devant des animations.Animations éphémères et artificielles. L'artifice de visibilité. Je n'ose imaginer, le montant de la dépense public engagée par la ville de Lyon, pour 1 évènement !Dépense à comparer, avec celles que le ville de Lyon devrait engager, pour venir en aide aux plus démunis, aux sans-toits, etc. Des laquais serviles et décervelés, vont encore ressortir 'le social ce n'est pas de la compétence de la ville de Lyon'...L'argument culturel ? C'est comme l'art contemporain...Utiliser de l'argent public, pour payer les aménagements d'un stade privé, c'est légitime ?Utiliser de l'argent public, pour payer l'abonnement au club des cents, avec ses chauffeurs c'est légitime ? J'en passe et des meilleurs...Lyon est utilisée, pour palier le manque de visibilité de certains.

  5. corgnolon - 8 décembre 2010

    Personne n'empêche les lyonnais de mettre des lumignons à leurs fenêtres pour honorer la protection de la Sainte Vierge Marie. Que la Mairie utilise cet événement pour des opérations communication, pourquoi pas. Ca se discute... Mais de grâce, que les lyonnais n'abandonnent pas au pouvoir public cette tradition.

  6. julian - 8 décembre 2010

    Yvan, on imagine que vous avez organisé quelque chose pour ce 8 décembre ? Un truc artistique avec les potes ? Une aide aux plus démunis ? Non? Comme d'hab derrière l'écran à dénigrer tantôt le Président de la République, tantôt Lyon. Bof.

  7. Yvan, de Lyon - 8 décembre 2010

    'julian' la voix de son maitre à parlé ? mdr...Je ne dénigre pas, je commente l'information devant mon écran... Comment faire autrement ?! mdrEn revanche, vos propos à mon encontre constituent du dénigrement.A l'avenir, je ne peut que vous encourager à rester silencieux à mes commentaires. Vous vous abstiendrez de sortir des conneries !

  8. jerome manin - 8 décembre 2010

    @Yvan. Chacun son quart d'heure de haine, c'est votre tour, ce plaisir ne se boude pas 🙂 Pensez à ce pauvre julian qui n'a même pas eu le temps d'aller voir ce grand retour du feu et qui est condamner à glorifier et célébrer a priori.

  9. Battling - 8 décembre 2010

    En plus c'est d'un convenu, année après année, bla bla, bientôt 6 millions de visiteurs, des russes, des chinois, bientôt une délégation indienne. Un centre ville où venir en poussette avec gamins relève tant de l'exploit que de l'inconscience la plus totale.Le 8 décembre un fête qui était sympa et une tradition en déshérence. Super Bilan pour Mme Belkicem. Chapeau bas je dis.

  10. julian - 9 décembre 2010

    La voix de son maitre ? Vous comparez vos contradicteurs à des chiens, c'est brillant et très tolérant. Mais contrairement à ce que vous demandez, je ne me tairait pas.Vu votre absence de réponse, je ne peut que conclure que vous critiquez tout et son contraire en ne faisant RIEN vous-même. Dommage.Jérôme: c'est vrai, vous avez de touchantes attentions pour chacun chaque quart d'heure. Dés qu'on ose critiquer vos maitres (je m'inspire d'Yvan) et peut-être commanditeurs, on se prend une volée de bois vert et des insultes. Rien de grave, on a toujours besoin de clowns, même des plus tristes.

  11. Battling - 9 décembre 2010

    Moi je vous acclame Julian, l'esprit critique qui habite est si vivace, si vous voulez on peut se cotiser pour faire une manifestation numérique à votre gloire. Cela aura peut être un impact sur la prime de fin d'année 😉 qui sait ?

  12. lyonnais - 9 décembre 2010

    @Battling, ce que ne sait pas notre juju local c'est que des délégations de russes, indiens, chinois et autre... on en a mais il ne reste pas, ils viennent, regardent mais ne reste pas ils préfèrent aller voir les festivités sur la lumière à Berlin ou Montréal.

  13. Sophie_Lyon - 10 décembre 2010

    Je suis allée hier soir avec mes enfants déambuler dans Lyon ma déception fût grande. Cette année, mis à part trois tableaux ( celui du théâtre des Celestins, celui des fantômes rue de la Ré et celui de l'église St Nizier ) ce n'était pas terrible et même plutôt décevant, en particulier la place des Terreaux complétement inexploitée, alors que l'année dernière le spectacle sur la façade du Palais St Pierre était fabuleux .Il fallait faire une queue de 30mn pour accéder à l'intérieur du Palais ou de l'Hôtel de Ville, nous avons renoncé. L'arnaque s'est organisée autour de la fête avec des ventes de crêpes à 3€, des kébabs douteux à 5€ et du vin chaud à 2€50 ( tout petit verre ) A mon avis si ça continue dans cette voie, c'est la mort annoncée des Illuminations, l'esprit de la fête se perd au profit du mercantilisme. Ne parlons même pas des vigiles plus ou moins gracieux qui redirigeaient le flot des visiteurs dans un parcours peu rationnel, des entrées de Métro fermées ( !!! ) j'ai carrément eu l'impression que l'on organisait la pagaille ( un comble ! ) je n'ai pas apprécié du tout, je suis assez grande pour savoir ou je veux aller. Je vais tenter ce soir le Parc de la Tête d'Or, peut être serais je agréablement surprise.

  14. Collombitude - 10 décembre 2010

    Si vous voulez savoir ce qu'est une fête populaire, rendez vous à Dunkerque , à Malo les Bains avec la bande à Malo,pour fêter les carnavaleux sur la place J.Bart, devant le beffroi. Là le peuple participe, ne se contente pas de regarder bêtement des lumières, car le peuple est au centre de la fête, c'est lui qui fait la fête. Les lyonnais sont beaucoup trop coincés pour cela, alors il faut les distraire car ils ne savent pas se distraire eux-mêmes, et puis cela fait rayonner ...Collomb.

  15. Sophie_Lyon - 10 décembre 2010

    Je ne me sens pas concernée par vos généralités sur les lyonnais.

  16. Gus - 13 décembre 2010

    Entièrement d'accord avec Sophie. Fête décevante. Un grand battage médiatique autour d'un évènement surfait. En toute honnêteté j'avais honte de voir ses pauvres malheureux déambuler dans les rues pour voir quelques attractions (2 ou 3 pas plus). Déplacer 6 millions de gens pour ça, j'ai honte de ma ville, de son image et de sa politique culturelle 🙁 Des amis venus de loin pour voir ça étaient également déçu, on ne les y reprendra pas. Je pense que c'était ma dernière fête à moins qu'un revirement total soit effectué : retour aux valeur plus conviviale d'une fête qui doit célébrer l'amour de son prochaine et l'entraide voire une forme de béatitude plutôt que d'afficher des noms de sponsor sur les façades de bâtiments.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut