Crédit photo CNRS/Vanessa Cusimano

Kilian Caillaud : "La chime thérapeutique" #MT180

Kilian Caillaud, étudiant à l'Université Claude Bernard Lyon 1 (Laboratoire IMP), fait partie des 14 finalistes du concours "Ma thèse en 180 secondes". Il présente son parcours et nous propose de découvrir, en 3 minutes, ses travaux sur la chimie thérapeutique.

Cette semaine, Lyon Capitale vous présente les 14 candidats lyonnais au concours international "Ma thèse en 180 secondes".

Le candidat

Kilian Caillaud

Son établissement

Université Claude Bernard Lyon 1, Laboratoire IMP

Thématique de son sujet de thèse

Chimie

Intitulé de son sujet de thèse

Synthèse et caractérisation de polymères dynamiques glycosylés à effet antibactérien

Son parcours en 5 dates

2013-2015 : Classe Préparatoire aux Grandes Écoles à Nantes, puis admission à l’école d’ingénieur en chimie de Toulouse (INP-ENSIACET)
2017 : Stage dans un laboratoire à Copenhague, premiers pas dans la recherche de molécules thérapeutiques
2018 : Stage dans une PME à Lyon pour la recherche de solutions thérapeutiques contre le diabète
2018 : Diplôme d’ingénieur en chimie et diplôme de Master 2 de chimie de l’Université Paul Sabatier Toulouse III
Novembre 2018 : Début de la thèse au laboratoire IMP à l’Université Claude Bernard Lyon 1

L’objet de sa thèse en 3 lignes

L’objectif est de créer des molécules permettant d’empêcher la bactérie P. aeruginosa de créer des biofilms, et ainsi d’empêcher les infections chroniques et de réduire sa résistance contre les antibiotiques. Les molécules sont synthétisées de façon à pouvoir s’adapter naturellement à la surface de la bactérie.

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Mon intérêt pour la chimie thérapeutique s’est développé petit à petit lors de mes études, et cette thèse était l’occasion de faire un pas de plus dans ce domaine. Je connaissais alors quelques méthodes d’analyses que j’utilise actuellement, mais certaines m’étaient jusqu’alors presque inconnues, et c’était un bon défi que d’essayer de les maîtriser.

Pourquoi souhaitiez-vous participer au concours “Ma thèse en 180 secondes” ?

J’ai, depuis tout petit, une grande passion pour la vulgarisation scientifique. Après en avoir consommé en grande quantité, il m’a paru normal d’essayer d’ajouter ma petite pierre à l’édifice de la transmission de la science au grand public. De plus, c’est quand même un sacré challenge personnel que de réussir à résumer sa thèse en 3 minutes !

à lire également
Passionné de nanotechnologie et microtechnologie, Clément Zrounba, étudiant à l'École Centrale de Lyon (Institut des Nanotechnologies de Lyon), fait partie des 14 finalistes lyonnais du concours "Ma thèse en 180 secondes". Découvrez en 3 minutes l'essentiel de ses recherches sur la conception de liens optiques sur puces pour processeurs many-core. Cette semaine, Lyon Capitale vous […]
Faire défiler vers le haut