Lyon :Ma Thèse en 180 secondes, stand-up international pour top doctorants

Trois minutes chrono pour résumer des années de recherche étalées sur des centaines de pages. C'est le pitch de Ma thèse en 180 secondes, concours ouvert aux doctorants francophones du monde entier.

Quatorze doctorants triés sur le volet (sur 72 dossiers reçus). Nicolas, Camille, Éric, Concepcion, Clément, Marianne, Arsène, Benjamin, Killian, Marylou, Maxime, Sihem, Thibault, Valentin. Filmés par trois caméras, quatre micros et auditionnés dans un amphithéâtre de 370 m2, pendant trois minutes chrono, par un jury sans concession et un public de 300 personnes chauffées à blanc. Le 17 mars il n'en restera plus qu'un. Qui sera le gagnant qui représentera l'Université de Lyon pour la grande finale nationale ? C'est aussi vous qui le décidez.

Vulgarisation

"Ma Thèse en 180 secondes", c'est un peu Doc Story. Inspiré de "Three minute thesis", conçu à l’Université du Queensland, puis repris en 2012 au Québec par l’Association francophone pour le savoir, qui a souhaité étendre le projet à l’ensemble des pays francophones, "Ma thèse en 180 secondes" permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive. Le slogan officiel : "Trois minutes chrono pour vulgariser une thèse : un défi ludique et scientifique !".

Start-up nation

Conjointement organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), le concours se décline en local par les universités volontaires. Pour cette septième édition nationale, trente communautés d'universités ont joué le jeu, dont l’Université de Lyon (qui regroupe les sites de Saint-Étienne et Lyon).

Si "Ma Thèse en 180 secondes" valorise la science dans la société, elle répond aussi aux prescriptions de faire des chercheurs de futurs entrepreneurs – la fameuse "start-up nation" d'Emmanuel Macron.

En attendant, la finale locale Université de Lyon – dont Lyon Capitale est le partenaire historique – se tiendra le mardi 17 mars à 18h00 dans le Grand amphithéâtre (90 rue Pasteur, 7e).

Le meilleur show de stand-up scientifique jamais vu !

à lire également
La 2e édition du festival Pop’Sciences se tient vendredi et samedi en plein coeur de La Duchère. Une manière de démocratiser les sciences dans l'espace public et de partager les savoirs avec les citoyens.
Faire défiler vers le haut