Jérôme Kerviel, "Made in Lyon 2"

Aux journalistes, elle livre en pâture le nom de son trader Jérôme Kerviel. On ne sait rien de lui, à part qu'il vit à Neuilly et qu'il a fini ses études par un DESS (aujourd'hui appelé Master 2) "Management des Opérations de marché" de l'université Lyon 2. Faute d'infos fraîches à se mettre sous le stylo, les journalistes se ruent à son domicile et harcèlent les responsables du diplôme. A notre tour nous avons joint lundi, Valérie Buthion, la directrice du département ingénierie économique et financière. Un brin exténuée, elle nous a confié : "jeudi et vendredi, nous avons été 4 à plein temps à répondre aux mêmes questions". Et à apporter les mêmes réponses : "C'était un étudiant moyen", "nous l'avons formé à contrôler les opérations de marché mais pas à devenir trader", "nous sélectionnons des individus rigoureux, posés, organisés, capables de résister aux traders".

Pour Lyon 2, il s'agit d'une pub à double tranchant : "On aurait préféré que la notoriété de notre diplôme arrive autrement que par un sponsoring de 5 milliards de la Société Générale", ironise Valérie Buthion. Pas de chance : la veille des révélations du PDG de la banque parisienne, la faculté d'économie de Lyon 2 lançait par mail une grande opération de séduction, en proposant aux rédactions lyonnaises les services de leurs économistes pour "intervenir" sur la crise financière. Aujourd'hui dépassés par les événements et leur ampleur (5 milliards disparus !), les responsables de la formation préfèrent botter en touche et se gardent bien de "mouiller" la Société Générale : elle embauche les étudiants du master...

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut