Des terrasses de restaurants rue Marronniers à Lyon (2e) (Photo d’illustration JEFF PACHOUD / AFP)

Insécurité à Lyon : les salariés des cafés et restaurants font part de leur peur de travailler

Les professionnels des cafés, hôtels, restaurants et discothèques de Lyon "craignent pour la sécurité" de leurs collaborateurs confrontés au "problème grandissant d’insécurité" en ville.

"Depuis plusieurs mois, l’inquiétude grandit face à l’insécurité réelle et constatée chaque jour (à Lyon, NdlR) par les professionnels du secteur. De plus en plus d’agressions et d’actes de violences sont relevés. Les professionnels craignent pour la sécurité de leurs collaborateurs et de leurs clients."

Le constat n'est pas celui des forces de l'ordre, quotidiennement confrontées à la délinquance, mais, de manière plus inédite, de l'Umih, la première organisation professionnelle des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit indépendants - qui regroupe 800 établissement dans le Rhône (principalement à Lyon).


"Les Lyonnais et les touristes ne se sentent plus en sécurité dans la capitale de la gastronomie."


Dans un communiqué envoyé à la presse, la section départementale de l'Umih est sans appel : "les Lyonnais et les touristes ne se sentent plus en sécurité dans la capitale de la gastronomie."

Elle poursuit : "Lyon subit une image dégradée à travers le pays et à l’international. Des médias internationaux ont déjà relayé Lyon comme " symbole de l’insécurité", à l’image de la deuxième grande chaîne de télévision allemande."

Lire : La télévision allemande choisit le quartier de la Guillotière à Lyon pour illustrer l'insécurité en France

"Dans un secteur déjà touché par les difficultés, l’insécurité pesante à Lyon amplifie ce phénomène économique, soutient le communiqué". Les salariés font part de leur crainte et peur à travailler dans un secteur aux horaires décalés qui les confrontent directement à ce sentiment d’insécurité."

Une image "fortement dégradée" 

Si le bilan de la saison estivale du tourisme est globalement "très réussie", selon OnlyLyon Tourisme et Congrès, les représentants des professionnels du secteur CHRD (Cafés, hôtels, restaurants, discothèques) du Rhône estiment que la rentrée s'annonce  "de nouveau difficile". "Les habituels touristes de septembre-octobre ne sont pas au rendez-vous. L’image de la ville de Lyon n’est plus ce qu’elle était. Les clients hésitent, doutent, face à une réputation de plus en plus dévastatrice dans le choix de Lyon comme destination, détaille l'organisation. D’autant plus grave, la clientèle locale déserte les établissements par peur. Elle fait remonter régulièrement aux professionnels du secteur CHR leur crainte à sortir tard ou à fréquenter certains quartiers."

Pour "redorer l'image de la ville", les représentants de l'Umih souhaitent rencontrer et "discuter de toute urgence" avec les élus pour "trouver des solutions" et "mettre en place des issues rassurantes pour les Lyonnais et les touristes".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut