Idex : la "labellisation" possible dans trois ans

Michel Lussault, président de l'Université de Lyon et Jacques Samarut, président de l'ENS Lyon, ont été reçus par Laurent Wauquiez, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, lundi 20 février, pour une session de rattrapage. Explications. (papier actualisé le 22 février à 10h).

Après l'échec cinglant du PRES de Lyon (Université de Lyon - Saint Etienne) à l'Idex, "Initiatives d'excellence", le classement des meilleurs pôles universitaires français, Michel Lussault, président de l'Université de Lyon (UdL) et Jacques Samarut, président de l'ENS Lyon, pilotes du projet, se sont rendus hier, le 20 février, au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Ils ont rencontré Laurent Wauquiez qui a étudié avec eux, comme promis, les moyens d'accompagner financièrement le projet lyonnais qui devrait conduire l'UdL à fonder "l'Université nouvelle de Lyon-Saint Etienne" d'ici 2016.

Officiellement, le jury international chargé de sélectionner les projets Idex n'a pas retenu le projet du PRES de Lyon. Il a donné la moyenne à Lyon, mais pas les "deux tiers de notes positives" exigés par le jury obtenus par seulement 8 pôles universitaires français : Strasbourg, Bordeaux, Toulouse et Aix-Marseille et 4 pôles parisiens. Le Premier ministre, François Fillon, a néanmoins demandé, le 2 février, au moment de la proclamation des résultats, de trouver un moyen "de reconnaître la très grande qualité" du projet lyonnais. C'est chose faite depuis ce lundi.

Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et René Ricol, commissaire général à l'investissement ont promis lundi à Michel Lussault et Jacques Samarut que leur projet serait peut-être labellisé, s'ils réglaient l'épineux problème de la gouvernance des universités lyonnaises et stéphanoise d'ici trois ans. Dès à présent, le ministère leur promet "des moyens financiers en plus du montant que leurs membres ont gagné dans le cadre des autres actions investissements d'avenir et particulièrement des laboratoires d'excellence". Le ministère précise qu'il fera le point "chaque année" sur l'état d'avancement du projet lyonnais avec les responsables du PRES de Lyon.

Lyon pourrait donc bénéficier, contre toute attente, des 643 millions d'euros d'investissements promis, dont 41 millions d'euros par an promis par l'Etat. Le label Idex pourrait lui être donné dans trois ans, après l'intégration des écoles et universités partenaires en une seule et même entité. Le 3 février, René Ricol avait déclaré que le projet de Lyon ne serait "jamais labellisé en tant qu'Idex".

à lire également
Panneaux contre A45
Après l'abandon officiel du projet d'autoroute A45 par le gouvernement, la coordination des opposants au projet ont publié un tableau listant les avantages et les inconvénients de différentes alternatives pour ouvrir le débat. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut