Manifestation rémi Fraisse : Heurts à Toulouse
© Rémy Gabalda/AFP

Hommage à Rémi Fraisse : des manifestations assez calmes

Hier samedi, quelques milliers de personnes ont défilé en hommage à Rémi Fraisse et pour contester les violences policières.

Dans l'ensemble, les manifestations se sont déroulées dans le calme. Hier samedi, une vingtaine de ville françaises se sont mobilisées contre les violences policières et afin de rendre un autre hommage à Rémi Fraisse. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fait état de 38 interpellations. "Quelques débordements ont été contenus à Nantes, Toulouse, Bordeaux et Lille notamment", a-t-il déclaré, avant de saluer "l'esprit de responsabilité des manifestants pacifiques".

Des débordements dus à "des groupes isolés"

Même si les rassemblements ont été moins violents que les précédents, les forces de l'ordre ont procédé à quelques interpellations. A Nantes (Loire-Atlantique), le rassemblement a été le plus important, avec environ 1 200 personnes, selon la préfecture. Au moins 14 personnes ont été interpellées et trois policiers auraient été blessés. A Toulouse (Haute-Garonne), elles étaient au moins 16. Dans ces deux villes, les rassemblements étaient particulièrement surveillés par les forces de l'ordre.

A Toulouse, le premier rassemblement qui s'est déroulé dans la matinée s’est fait dans le calme. Le second dans l’après-midi a connu quelques débordements. Le déploiement des forces de l’ordre, dont deux ont été blessées, n’a pas empêché quelques dégradations. Mais Bernard Cazneuve a souligné que "les seules difficultés rencontrées ont été le fait de groupes isolés".

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut