Grève des agents de nettoyage à Perrache : une opération de ménage menée par le maire, Pierre Oliver

Alors que la grève des agents de nettoyage de Perrache achève sa septième semaine, le maire de l’arrondissement, Pierre Oliver, a mené une opération de nettoyage au sein de la gare.

Vendredi 25 novembre, le maire du deuxième arrondissement de Lyon, Pierre Oliver, a mené une opération de ménage à la gare de Perrache. En effet, depuis plusieurs semaines, les agents de nettoyage de la gare sont en grève, afin de pouvoir militer pour la préservation de leurs emplois. Quelques élus ont participé à cette opération ainsi que des riverains. Une dizaine de personnes au total ont participé à cette opération qui concernait notamment les alentours de la crèche située au deuxième étage du centre d’échange. « La crèche municipale Perrache a interpellé la mairie du 2e arrondissement à plusieurs reprises sur l'insalubrité des locaux, due à la grève. La situation devient intenable pour les voyageurs réguliers, les passants et les salariés, qui travaillent au sein de la gare », martèle le maire dans un communiqué.

La responsabilité de la Métropole de Lyon pointée du doigt

Alors que les grévistes dénoncent l’abandon de la Métropole, Pierre Olivier (LR) a aussi souligné la responsabilité de la majorité écologiste lyonnaise : « Il y a un vrai delta entre le discours quotidien de la Métropole sur le social et les faits. Quand on ajoute un critère d'insertion dans le cahier des charges d'un marché public. la conséquence ne peut pas être le licenciement de salariés : c'est totalement contradictoire ».

Le maire, qui affirme ironiquement que le matériel de nettoyage a été prêté par la Métropole, appelle à « trouver une solution pérenne pour que le lieu soit à nouveau entretenu correctement ».

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut