Gilets jaunes à Givors (DR)

Gilets jaunes : bouchons sur l'A7, centres commerciaux bloqués

La mobilisation se poursuit cet après-midi dans le Rhône après une matinée particulièrement agitée par les actions des "gilets jaunes".

Alors que la situation se tend à Paris sur les Champs-Elysées et que les forces de l'ordre ont dispersé plusieurs manifestations en Haute-Savoie, dans le Nord, dans le Gard notamment, les blocages se poursuivent dans le Rhône. Le centre de Lyon est toujours épargné. Mais en périphérie la mobilisation ne semble pas faiblir, comme sur le reste du territoire hexagonal, alors que Christophe Castaner annonçait 125.000 manifestant et 2000 points de blocage à la mi-journée.  Jean-Luc Mélenchon a d'ailleurs fustigé le comptage du ministère de l'Intérieur.

300 "gilets jaunes" à Givors

Quelque 300 gilets jaunes bloquent toujours l'A47 dans les deux sens à Givors, bloquant l'accès au centre commercial des Deux vallées, selon la stratégie mise en place. Les centre commercial de Beynost, Porte des Alpes, Civirieux-d'Azergue sont également ciblés, et la circulation aux abords de ces points de blocage est très difficile. Selon le bilan communiqué par la préfecture en milieu d'après-midi, la circulation est ralentie à Tarare, sur la RN7, par une opération escargot dans le sens Tarare-Ponchara. L’autre sens est dégagé.

Opération escargot sur l'A7

Le péage de Villefranche-sur-Saône constitue toujours l'un des points noirs dans le Rhône. Des manifestants sont sur place des deux côtés de la barrière. Une opération de filtrage est en cours avec 3 kilomètres de ralentissement dans le sens nord-sud et 1 kilomètre de ralentissement dans le sens sud-nord. "Les barrières sont levées afin de fluidifier au maximum la circulation. La circulation reste très compliquée malgré tout dans ce secteur", écrit la préfecture. Une opération escargot est en cours sur l’autoroute A7 dans le sens nord-sud. La circulation est en revanche devenue fluide sur le Boulevard périphérique lyonnais comme sur l’A450

Pas d'évacuation en vue

La préfecture demande aux automobilistes comme aux manifestants de redoubler de vigilance à l'approche de la tombée du jour. "La tombée de la nuit rendra moins visibles et donc plus vulnérables les piétons et manifestants, écrit le cabinet du préfet. Il convient donc de redoubler de vigilance et de ne pas prendre de risque inutile. Respectez le code de la route, faites preuve de patience et ne pénétrez pas sur les voies de circulation routière." Aucune consigne n'a pour l'heure été donné aux forces de l'ordre pour dissiper les points de blocage en fin de journée, ont expliqué les services de la préfecture à Lyon Capitale. La situation pourrait donc perdurer ce soir.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut