Gymnase pour sans abris © R.BP
@ Raphaël Bosse-Platière

Froid : 600 places mobilisables pour compléter le dispositif

Le gymnase Marcel-Dargent a été réquisitionné par la mairie et la préfecture pour y accueillir les SDF lyonnais après la chute brutale des températures dimanche soir. 600 autres places devraient venir compléter le dispositif du plan hivernal.

La préfecture, en accord avec la mairie a décidé de réquisitionner le gymnase Marcel-Dargent (Lyon8e) pour y installer 115 lits de camp après la chute brutale des températures ce dimanche. 10 autres places ont été ouvertes en surcapacité au centre Gabriel-Rosset (Lyon7e), et sont uniquement destinées à accueillir les hommes seuls. Ces ouvertures s'ajoutent à celles déjà opérées dans le cadre du dispositif grand froid aqui avait entraîné la création de 700 places supplémentaires depuis le 5 novembre. Même si la réquisition du gymnase n'est que temporaire, la préfecture assure que celui-ci restera ouvert tant que les températures descendront en dessous de zéro la nuit.

Organisation

Au gymnase Marcel-Dargent, c’est la croix rouge qui a assuré les 24 premières heures d’accueil. Elle a fourni les lits, les repas du soir et le premier petit-déjeuner ce lundi matin. . L’Armée du salut a pris le relais. Leila Selkim, responsable à l’armée du salut et chef de service à la cité de Lyon explique : "Le gymnase fonctionne en continu, si les gens le veulent ils peuvent rester ici toute la journée pour se reposer et rester au chaud, des services et des collations seront proposés toute la journée". A l’intérieur, une petite dizaine de personnes, bénévoles et salariées, assurent l'accueil.
"Les travailleurs sociaux ont de larges tranches de travail ils sont sur place entre 6h et 23h. On n’offre pas uniquement un abri contre le froid, c’est aussi pour nous l’occasion de remettre à jour leur dossier administratif, faire le point avec eux, connaître leurs besoins et les orienter", assure Leila Selkim.

Mais en amont de tout cela, il y a le Samu social, en charge des maraudes dans les rues de la ville, qui tente de convaincre les sans domicile fixe de rejoindre des foyers d’hébergement d’urgence.

25 % de place en plus

La capacité de l’hébergement d’urgence dans le Rhône est en hausse de 25 % par rapport à l’année dernière. En plus des 3500 places à l’année, des 700 de renfort déjà ouvertes depuis le début de l’hiver et maintenant des 125 offertes grâce à la réquisition du gymnase, 600 autres viendront encore compléter le dispositif du plan hivernal selon les besoins.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut