François-Noël Buffet répond à Lyon Capitale

Droit de réponse - François-Noël Buffet, sénateur-maire d'Oullins, s'explique concernant la situation de sa commune.

Suite à votre article intitulé "Prêts toxiques :100 millions d’euros engloutis au conseil général ?", je souhaiterais corriger un point de votre article qui mentionne que "…jusqu’en 2011, les membres du conseil municipal d’Oullins n’ont jamais été informés de l’existence de ces emprunts…". Cette affirmation est inexacte.

Rappelons qu’au moment de la renégociation d’une partie de nos emprunts en 2007, aucun Etat, aucune Banque centrale, aucun établissement bancaire n’avaient conscience de la crise qui allait s’ouvrir quelques mois plus tard. Ces produits étaient alors très couramment proposés aux collectivités (ils constituent aujourd’hui, 20 % de l’encours de la dette de l’ensemble des collectivités françaises).

A cette époque, les membres de l’opposition n’y trouvaient rien à redire. S’il est exact que certains éléments manquaient dans la présentation du compte administratif 2007, du fait de la vacance du poste de responsable du service finances pendant quelques mois, ces contrats d’emprunt ont été présentés, comme toujours, en commission municipale en mars 2007.

M. Jean-Louis Ubaud, conseiller municipal d’opposition (PS) n’a jamais fait de remarque, ni à ce moment, ni au conseil municipal suivant lors du compte-rendu des décisions prises en avril 2007, pas plus lors de l’approbation du compte administratif de 2007 le 26 juin 2008. Il aura fallu attendre le 14 mai 2009, à l’occasion de l’approbation du compte administratif 2008 pour que M. Ubaud prenne conscience, un an après le début de la crise, de l’influence potentielle de celle-ci sur la structure de notre dette. Une information analytique très complète et détaillée sur la nature de ces emprunts lui a été communiquée par courrier à ce moment-là.

Enfin, s’il est toujours judicieux de prendre connaissance de l’analyse et des conseils formulés par la Chambre régionale des comptes (CRC) qui a audité notre collectivité sur la période 2004-2010, il est également important, dans un souci d’information objective de préciser que l’examen de la CRC a conclut que "les comptes de la Ville d’Oullins sont réguliers, sincères, équilibrés, et qu’il n’existe aucune sorte de faute ou de malversation."

François-Noël Buffet, Sénateur-maire d’Oullins

à lire également
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
En quelques mois, la possible candidature d’Étienne Blanc a déjà passé un premier écueil : les élus municipaux LR n’ont pas crié au scandale. Son statut de parachuté et son âge constituent toutefois ses plus grandes faiblesses. Via le bras droit de Laurent Wauquiez, c’est la promesse de tout reconstruire de zéro qui séduit.
3 commentaires
  1. fildur - 29 novembre 2011

    Il est courant de voir l'opposition municipale s'offusquer d'un fait qu'elle a entériné plusieurs mois auparavant. Cela s'appelle de la désinformation politique, mais démontre le peu de cohérence de l'action politique de certains et inquiète fortement sur leur capacité à gérer une collectivité. Courir au secours de la victoire est également une habitude de l'opposition oullinoise, mais les citoyens ne seront pas dupes : sur le TOP, sur le métro à Oullins, sur le projet de réaménagement de la Grande Rue, notre 'ami' Ubaud ne s'honore pas par son attitude systématiquement néga

  2. fildur - 29 novembre 2011

    Je poursuis : je disait qu'il n'y a aucune gloire, quand on ne fait rien pour sa ville ou son canton, à critiquer ceux qui œuvrent à l'amélioration constante de la vie des citoyens. À moins que ce ne soit simplement qu'une commande politicienne imposée, voire rédigée, par le cabinet de la ville-centre de l'agglomération dont on reçoit les indemnités. Comment exister par soi-même? Voilà une question que devrait se poser le chef de file de l'opposition municipale.

  3. lyonnais - 29 novembre 2011

    @fildur, que voulez vous avec un filmou comme notre Président du Grand Lyon, il ne peut pas y avoir de miracle en Principauté du Grand Lyon!C'est pas avec un personnage certes gentil mais innapte à gouverner une agglo comme la notre qu'une réalisation jusqu'au Hôpitaux Lyon-Sud puisse se faire en une seule fois. Car demain cette prolongation de Oullins Gare/La Saulaie jusqu'au hôpitaux coutera bien plus cher.Il ne sait pas faire quelque chose bien notre grand chef Collomb. Il préfère faire pleins de brindilles de trams qui partent dans tous les sens et qui ont entre elles aucunes sinergies.C'est bientôt Noël, je sais ce qu'il faut lui acheter.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut