François-Noel Buffet © Tim Douet_305
© Tim Douet

François-Noël Buffet : “La France accueillera plus de 24 000 réfugiés”

François-Noël Buffet, sénateur-maire LR d’Oullins et rapporteur du projet de loi relatif à la réforme de l’asile, est l’invité de L’Autre Direct ce vendredi. Il revient sur la question de l’accueil des migrants et demande à l’État de ne pas en faire reposer la charge sur les villes. Il prévoit aussi que le chiffre des 24 000 réfugiés accueillis par la France sera rapidement dépassé.

Le secrétaire national des Républicains en charge de l'immigration se positionne en faveur de l'accueil des réfugiés syriens et irakiens, mais regrette que "l'État se défausse sur les communes et n'assume pas ses responsabilités. L'État devrait nous dire “je mets tels moyens”, ce n'est pas le cas. Je ne pense pas qu'Oullins, qui a déjà des migrants sur son territoire, soit capable d'en accueillir. Nous en avons déjà 200."

François-Noël Buffet chiffre à 2 milliards le coût de l'asile pour la France. Le sénateur-maire d'Oullins appelle aussi la France à changer sa politique migratoire : "Des choses fonctionnent, d'autres non. Notre attractivité sociale est incontestable, c'est un appel d'air important. Nous avons une immigration économique faible et une immigration du regroupement familial trop importante. Il ne peut y avoir de qualité d'immigration régulière, dans le sens où l'on traite bien les gens, sans lutte très forte contre l'immigration irrégulière. Il faut être ferme."

François-Noël Buffet déplore aussi les propos tenus en début de semaine par le député-maire de Roanne, Yves Nicolin, qui expliquait ne vouloir accueillir que des réfugiés chrétiens : "C'est à la fois choquant et inacceptable. Je ne comprends pas que l'on puisse tenir de tels propos, de la part d'un élu de la République. Un réfugié, on le protège, on se fiche de sa religion. Je condamne fermement ces propos."

à lire également
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Candidat Les Républicains aux élections métropolitaines de Lyon, François-Noël Buffet se voit régulièrement reproché d’être ambigu sur la question de l’Anneau des sciences. Dans une interview donnée à Lyon Capitale, la tête de liste de la droite pose les choses à plat pour cette autoroute censée boucler le périphérique à l’ouest. Celui qui s’est toujours opposé à un tracé court évoque le risque de voir une situation proche de Notre-Dame-des-Landes arriver à Lyon, mais aussi celui d’un projet qui augmenterait la saturation à l’Est. 
2 commentaires
  1. Loudin 63 - 11 septembre 2015

    24000 ??? ils vont les compter un par un pour ne pas dépasser le quota .Et tous ceux qui vont passer à travers les mailles du filet ça fera des milliés en plus . Pauvre France que j'aime tu sera obligé de changer de nom !!!!!.

  2. Saint-Clair - 11 septembre 2015

    C'est sûr que 24000 (ou même 50000) sur 65 millions, ça change tout...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut