périmètre ZFE

Fin des véhicules diesel à Lyon d'ici 2026 : bientôt des radars anti-pollution ?

Les véhicules diesel pourraient ne plus pouvoir circuler d'ici 2026 à Lyon. C'est en tout cas la volonté du président de la Métropole, Bruno Bernard. Cela représente environ 70 % du parc automobile actuel dans la Métropole de Lyon. Des radars anti-pollution pourraient être installés pour faire respecter la zone à faibles émissions (ZFE).

La Métropole de Lyon a créée une zone à faibles émissions (ZFE) pour réduire les émissions polluantes et améliorer la qualité de l’air sur le territoire. Lyon, Villeurbanne et Caluire sont pour le moment concernées par ce périmètre.

Depuis le 1er janvier 2020, les camions et camionnettes professionnels ayant des vignettes Crit'air 4, 5 ou non classés sont interdits à l'intérieur du périmètre. À partir du 1er janvier 2021, les véhicules professionnels munis de vignettes Crit'Air 3 ne seront plus autorisés dans le périmètre.

Des radars anti-pollution dès 2022 ?

Arrivés au pouvoir en juin 2020, les écologistes veulent élargir ce périmètre. Et aussi faire évoluer les conditions d'accès. L'objectif du président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, est la sortie du diesel d'ici la fin du mandat, en 2026, avec l'autorisation de circuler dans le nouveau périmètre pour les seuls véhicules disposants des vignettes Crit'Air 0 et 1. Ce nouveau dispositif serait étendu, aussi, aux particuliers. "C'est une priorité absolue", martèle Bruno Bernard dans Le Parisien/Aujourd'hui en France. Cela représente 70 % du parc automobile actuel de la Métropole de Lyon... soit 400 000 véhicules.

Mais comment faire respecter cette ZFE ? Bruno Bernard, le président de la Métropole, a notamment échangé avec Emmanuel Macron ce lundi, avec d'autres maires de grande ville ou de présidents de Métropole. "Parmi mes demandes, un financement massif des transports en commun pour une relance qui offre des alternatives à la voiture, annoncer un calendrier pour la sortie du diesel et mettre en place des radars", explique Bernard.

Des radars anti-polluants pourraient donc être installés à différentes entrées dans la zone de la ZFE pour faire respecter les nouvelles réglementations. La Métropole de Lyon espère la mise en place de ces nouveaux radars pour l'année 2022.

Un vote dès mars 2021 ?

Un comité de pilotage de la ZFE ( zone à faibles émissions) s'est réuni courant novembre. En discussions, donc, l'élargissement du périmètre mais aussi l'évolution des conditions d'accès. Les conclusions seront soumises à un vote à la Métropole de Lyon, où les écologistes ont une large majorité, en mars 2021.

Lire aussi : Métropole de Lyon : vers la fin des véhicules diesel à Lyon d'ici 2026 ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut