Philippe Castaing est le président de la fondation Fourvière.

Fête des Lumières à Lyon : "L'origine : c'est Fourvière" (vidéo)

Philippe Castaing est le président de la fondation Fourvière. Il était sur le plateau de l'émission "6 Minutes Chrono" pour parler de la fête des Lumières à Lyon et des activités autour du site de Fourvière.


Philippe Castaing revient sur l'origine de la fête lyonnaise : "La Fête des Lumières, autrefois appelée la fête des Illuminations, remonte à 1852 quand les Lyonnais offrent une magnifique Vierge dorée, posée sur le clocher de la chapelle de Fourvière. Comme il n'y avait pu avoir d'inauguration avec des feux d'artifices et des processions, les Lyonnais ont mis des lumignons au bord des fenêtres. C'est le début de la fête des Lumières. Cela se perpétue depuis, par la tradition populaire lyonnaise. Cela se traduit aussi par le "Merci Marie", car l'Histoire de Lyon c'est l'histoire de la dévotion des Lyonnais, catholiques ou non. Ils se confiaient, et se confient, à la Sainte Vierge lorsqu'il y avait des problèmes insolubles comme la peste, le choléra ou le scorbut, ou encore l'arrivée possible des Prussiens sur Lyon."

Lire aussi : Lyon : les vraies origines du 8 Décembre - Fête des Lumières

Merci Marie :

Il poursuit en développant sur la raison des "merci Marie" à Fourvière : "Quand les vœux se réalisaient, c'est ce que croient les Lyonnais, il y a eu ces "merci Maris". Cela peut être un "merci" du fond du cœur, cela peut être un ex voto, ou bien un tableau qui est donné, ou bien comme en 1870-72, la construction de la Basilique de Fourvière qui est un énorme ex voto à Marie, pour dire merci à Marie d'avoir épargné Lyon de l'invasion des Prussiens. C'est l'occasion de remettre l'origine au cœur de cette magnifique fête populaire. L'origine : c'est Fourvière."


"la construction de la Basilique de Fourvière qui est un énorme ex voto à Marie"


Le site de Fourvière la semaine du 8 décembre :

Sur les évènements du autour de la fête du 8 décembre : "Il y a un accueil inconditionnel de tous comme tous les jours. Comme on dit : "C'est le 8 décembre tous les jours à Fourvière". Nous accueillons tout le monde, les 2,5 millions de visiteurs qui viennent à Fourvière pour des motifs religieux ou non. Le 8 décembre et jusqu'au 11, nous assurons un accueil privilégié des visiteurs."

La crèche des Lyonnais :

Philippe Castaing retrace aussi l'histoire de la crèche des Lyonnais présente dans la crypte de la Basilique et ouverte au public : "Cela remonte à quelques années. Historiquement Fourvière n'avait pas de crèche. Mgr Patrick Le Gal, le recteur de l'époque, a eu l'intuition de créer une crèche, non pas en concurrence avec les provençaux car il était un peu tard de les concurrencer, mais avec des personnages lyonnais.


"Elise Rivet, une religieuse qui a sauvé des juifs pendant la Seconde guerre mondiale et qui a donné sa vie en échange d'une mère de famille."


Ce sont des Lyonnais qui, au nom de leur Foi, ont fait de très belles choses dans le cadre du catholicisme social. On peut prendre par exemple Gabriel Rosset qui a créé le foyer Notre-Dame des Sans-Abri; ou encore Jeanne Garnier qui a créé l'hôpital de Fourvière qui est à l'initiative des soins palliatifs; il y a aussi le curé d'Ars ou bien Elise Rivet, une religieuse qui a sauvé des juifs pendant la Seconde guerre mondiale et qui a donné sa vie en échange d'une mère de famille. Tous sont des Lyonnais qui ont accompli de grandes choses au nom de leur Foi."

Le spectacle sur la façade :

A propos du spectacle sur la façade de la basilique : "Il s'avère que l'an dernier, en partenariat avec la Région AURA qui a financé ce beau spectacle, a eu tellement de succès que nous avons voulu, avec la Région, renouveler l'expérience. C'est un spectacle qui retrace l'histoire du site de Fourvière en partant des Romains à nos jours, en passant par l'histoire de la dévotion mariale à Fourvière. Ce sont des tableaux très lumineux, explicatifs. Le spectacle durera du 8 au 11 décembre, et puis du 26 décembre au 1er janvier."

Une nouvelle couronne :

Le président de la fondation Fourvière conclut sur la nouvelle couronne de Notre-Dame de Fourvière, récemment installée : "Malheureusement, l'ancienne couronne a été volée en 2017. Cette couronne avait été offerte par les Lyonnais avec leurs bijoux. Cela touchait tout le monde. Quelques familles lyonnaises se sont mobilisées en se disant que le mal n'allait pas avoir le dernier mot, et donc, il fallait faire une nouvelle couronne. Elles se sont regroupées pour financer une nouvelle couronne. C'est l'artiste Goudji qui l'a réalisée. Ce n'est pas une copie de l'ancienne, elle est contemporaine, en argent avec de belles pierres."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut