Bastien Joint, conseiller municipal LR de Caluire, sur le plateau de Lyon Capitale, en janvier 2022

Grand projet de ferme urbaine sur 5 hectares à Caluire : "4 000 repas chaque jour", Bastien Joint détaille les objectifs (vidéo)

Bastien Joint, conseiller municipal LR de Caluire-et-Cuire, est l'invité de 6 minutes chrono, la quotidienne de la rédaction de Lyon Capitale. Il explique les objectifs du projet de ferme urbaine à Caluire, qu'il pilote, avec notamment l'ambition de la production de 4000 repas  chaque jour par la restauration municipale à partir des légumes de la ferme urbaine à horizon 2027.

Ce grand projet de ferme urbaine à Caluire-et-Cuire, qu'est-ce que c'est ? "C'est la sanctuarisation de 5 hectares de terres agricoles pour pouvoir y mener un projet de maraichage bio à destination de notre cuisine centrale que l'on repositionne sur le même secteur, celui de la Terre des Lièvres, et donc de pouvoir faire bénéficier toute cette production bio au réseau de restauration collective de la ville de Caluire-et-Cuire", explique Bastien Joint, conseiller municipal LR de Caluire-et-Cuire délégué à ce projet, sur le plateau de Lyon Capitale.

Objectif : produire 4000 repas chaque jour à partir des légumes de la ferme urbaine en 2027

"La cuisine centrale sera livrée vraisemblablement en septembre 2024. Dès cette période-là, on devrait pouvoir avoir les premières productions. Cela va s'étaler sur une dizaine d'années. On monte en puissance par phases", poursuit Bastien Joint. Avec notamment comme objectif la production de 4000 repas chaque jour par la restauration municipale à partir des légumes de la ferme urbaine à horizon 2027.

La ville de Caluire-et-Cuire lance une grande concertation à partir de la fin du mois de janvier autour de ce projet. La soirée de lancement est prévue le mercredi 26 janvier, en présence notamment de Cyril Dion, essayiste et réalisateur très engagé pour la cause environnementale.

"On défend un territoire résilient"

"Le but, c'est vraiment avec les habitants de construire ce projet, de sensibiliser aux thématiques de la ville nourricière, de l'agriculture en ville et de tout ce qu'elle peut apporter dans un contexte urbain. C'est vraiment un territoire résilient qu'on défend", ajoute Bastien Joint, qui pilote ce projet à Caluire. "Il s'agit d'un projet global, puisqu'un certain nombre d'élus de la Ville de Lyon notamment nous ont opposé le fait que nous à droite nous n'étions pas en capacité de porter ce type de projet. Je m'inscris en faux, nous allons associer les écoles, l'ensemble des parents d'élèves, l'ensemble des habitants de Caluire dans le cadre de cette grande concertation", souligne l'élu Les Républicains.

Comment est vu ce projet par les écologistes ? "Je l'ai regretté au conseil municipal. EELV n'a pas voté ce projet et je le regrette. Les habitants de Caluire qui nous écrivent chaque jour pour pouvoir s'impliquer ne comprennent pas eux aussi cette position stérile. A Lyon, l'élu à l'alimentation (Gautier Chapuis, ndlr) a dit qu'il soutenait ce projet. A Caluire, nous avons des élus (écologistes) qui campent sur des positions dogmatiques", conclut Bastien Joint.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut