Place Bellecour © Tim
© Tim Douet

Face à Google et Amazon : la radio numérique joue la carte de l'anonymat

Depuis le 5 décembre, la radio est diffusée en numérique DAB+ à Lyon. Équivalent à ce que fut la TNT pour la télévision, le DAB+ peut-il s'imposer face aux assistants personnels de Google, Amazon ou Apple ?

Le 5 décembre, la radio a fait sa révolution à Lyon avec l'arrivée du DAB+ (radio numérique). Il est ainsi possible d'écouter une trentaine de stations, dont certaines qui n'étaient pas encore disponibles à Lyon, comme Sud Radio (lire aussi, DAB+ : la radio numérique arrive à Lyon, qu'est-ce qui va changer ?)

Pour capter la radio numérique, il faut posséder un équipement compatible, acceptant la norme DAB+. C'est loin d'être toujours le cas dans les foyers ou les voitures (20 % des véhicules neufs vendus en France disposent d'un autoradio déjà compatible). Néanmoins, l'arrivée de la radio numérique à Lyon va changer la donne pour l'ensemble de la France comme l'a rappelé Nicolas Curien, conseiller du CSA. Ce dernier était présent à Lyon ce 13 décembre pour le lancement du DAB+ et annoncer la nouvelle : "Avec le démarrage du DAB+ à Lyon et Strasbourg, on atteint les 20 % de couverture de la population française, ce qui va déclencher des obligations faites aux constructeurs". Ainsi, avec le franchissement de ce seuil, les fabricants d'appareils devront désormais intégrer des puces DAB+. Ils ont trois mois pour le faire sur les postes fixes avec un écran, douze mois pour tous les postes, et dix huit mois pour les voitures. Par conséquent, d'ici mi-2020, toutes les radios vendues en France seront équipées pour recevoir le DAB+.

L'ombre des GAFAM

Après dix ans de tâtonnement avant le lancement franc que l'on connait aujourd'hui, la radio numérique  se retrouve aujourd'hui face à des concurrents de tailles : les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). Ces derniers ont tout intérêt à pousser la radio en streaming, utilisable parfois via leur propre appareil. Google, Apple et Amazon ont une arme supplémentaire : les assistants personnels, ces enceintes intelligentes, bardées de micros et vendues à partir de 20 euros dans le cadre de promotions régulières. L'approche est agressive et commence à séduire les utilisateurs mêmes si certaines se posent la question de la surveillance permanente avec de tels dispositifs. En face, pour recevoir le DAB+, il faut débourser au moins 50 euros pour acheter un poste de radio qui propose juste de la radio et rien d'autre (avec parfois un écran pour afficher un logo). Conscients de la situation, les acteurs de la radio numérique ont mis en avant plusieurs arguments de poids ce 13 décembre :

  • l'anonymat garantie par le DAB+, quand les GAFAM peuvent analyser ce qui transitent via le streaming pour cerner un peu plus les utilisateurs (sans parler de la présence d'enceintes connectées dans les foyers et les micros qui vont avec)
  • la gratuité, le DAB+ ne demandant pas de payer des sommes supplémentaires une fois un poste compatible acheté. En parallèle, certains sites de streaming proposent des solutions financées par la publicité ou un abonnement
  • la neutralité, toutes les radios étant disponibles de la même manière via DAB+, avec une liste par ordre alphabétique qui permet de passer d'une radio à une autre, sans devoir retenir des fréquences. Les GAFAM peuvent choisir de mettre une radio en avant ou la masquer, les algorithmes faisant régner leurs lois
  • la garantie d'un accès même lorsque le réseau est saturé, il suffit d'allumer un poste de radio pour capter les stations. De son côté, la radio en streaming n'est pas toujours accessible, le réseau mobile peut être saturé, comme ce fut le cas lors des attentats du 13 novembre 2015

Avec ces arguments, les acteurs espèrent convaincre les auditeurs de passer progressivement à la radio numérique DAB+. Cependant, la réalité pourrait être autre, avec une transition qui devrait se faire naturellement lorsque les produits compatibles seront disponibles sur le marché. Ainsi, l'auditeur ne se demandera pas s'il écoute la FM ou le DAB+, la seule chose qui comptera, c'est de toujours capter la radio aussi simplement qu'on appuie sur un bouton "Marche".

Les radios disponibles à Lyon en DAB+

  • Africa n°1
  • CapSao
  • Chante France
  • Couleurs FM
  • Crooner Radio
  • Euradio
  • FIP
  • France Maghreb 2
  • Générations
  • Jazz Radio
  • Latina FM
  • Lyon 1ère
  • Melody
  • MFM Radio
  • Oüi FM
  • Oxygène Alpes Auvergne
  • Radio Alfa
  • Radio Arménie
  • Radio Espace
  • Radio Espérance
  • RFI
  • Radio FG
  • Radio Isa
  • Radio Nova
  • Radio Orient
  • Radio Pitchoun
  • Radio Pluriel
  • Radio Scoop
  • RCF Lyon
  • Séquence FM
  • Sol FM
  • Skyrock
  • Sud Radio
  • Swigg
  • Tonic Radio
  • TSF Jazz
  • Vivre FM
  • Virage Radio
à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut