Visions, par Benjamin Nesme et Marc Sicard, sera projetée sur les façades du Vieux-Lyon. (Photo DR)

Extinction des rues, illuminations... tout ce qui change au 1er novembre à Lyon

À compter du 1er novembre 2022, la Ville de Lyon appliquera son plan Lumière révisé dans le cadre du plan de sobriété, pour faire face à la hausse des coûts de l'énergie. Les rues de certains quartiers seront éteintes au cœur de la nuit.

Le plan de sobriété de la Ville de Lyon entre en vigueur ce mardi 1er novembre. Une liste de 18 mesures a été dressée lors d'une présentation municipale le 11 octobre dernier. Pour faire face à la crise énergétique liée au conflit russo-ukrainien, et comme de nombreuses villes françaises, dont sa voisine Villeurbanne, la Ville de Lyon a pris la décision de réduire sa consommation en énergie d'au moins -10 %. La municipalité écologiste espère atteindre cet objectif d'ici un an en réduisant notamment les lumières de la ville.

Les LED sauvent la Fête des Lumières

Parmi les 18 mesures prises par la mairie, trois concernent l'éclairage public. Une nouvelle mouture du plan Lumière a donc été présentée, elle prévoit que l’illumination des 370 sites patrimoniaux qui y sont assujettis soit "limitée au samedi soir jusqu’à 23 heures, et à titre exceptionnel lors d'événements". Avant la mise en place du plan de sobriété, ces bâtiments étaient éclairés du jeudi au samedi jusqu'à minuit (jeudi) et 1 h (vendredi et samedi).

Les illuminations de fin d'année n'échapperont pas à la sobriété, elles seront éteintes à 23 heures au lieu de minuit les années précédentes. La Fête des Lumières est maintenue, car ses installations sont éclairées par des LED, une technologie peu énergivore qui limite le coût de l'événement à "3500 euros" sur le plan de l'énergie, selon la Ville.

Les quartiers plongés dans le noir

Dans la continuité des mesures évoquées, la municipalité "va expérimenter du 3 novembre au début du mois de janvier une extinction de l’éclairage public, quatre jours par semaine, entre 2 h et 4 h 30 du matin". Autrement dit, les rues seront éteintes après la fermeture des transports en commun pour la nuit et avant leur réouverture pour accompagner les premiers voyageurs sur le chemin du travail.

La mairie précise que dans un premier temps, pour "des raisons techniques liées au réseau de distribution d’électricité", seuls les quartiers serotn concernés par l'extinction des rues : Bellecour, Croix-Rousse, une partie de la Presqu’île et du Vieux-Lyon, une partie du 3e, du 6e, du 7e et du 8e arrondissement, et le plateau de Saint-Rambert. Le reste de Lyon devrait suivre le 1er décembre, des discussions sont en cours avec les communes limitrophes à ce sujet.

Lire aussi : 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut