Lyon 1 – Campus de la Doua © Université de Lyon
Lyon 1 – Campus de la Doua © Université de Lyon

Etudiant immolé à Lyon : des rassemblements dans toute la France mardi

Des rassemblements devant les Crous sont prévus dans toute la France mardi. Vendredi, à Lyon, un étudiant de 22 ans s’est immolé devant un bâtiment du Crous.

Un étudiant de 22 ans de l'Université Lyon 2, originaire de Saint-Etienne, s'est immolé vendredi après-midi devant un bâtiment du Crous, à Lyon (7e arrondissement). Grièvement blessé, gravement brûlé, il est entre la vie et la mort. Le jeune homme était membre du syndicat étudiant "Solidaires étudiants Lyon". Il a laissé un message sur Facebook avant de s’immoler. C'est un acte aussi politique.

Ce drame a ému la communauté étudiante. Et pas seulement. "Aujourd'hui, je vais commettre l'irréparable. Si je vise le bâtiment du Crous à Lyon, ce n'est pas un hasard, je vise un lieu politique, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, et par extension le gouvernement", a-t-il notamment écrit.

"Des rassemblements contre la précarité étudiante"

Le syndicat "Solidaires étudiants" a appelé à des rassemblements devant les Crous de France mardi 12 novembre. Cet appel a été suivi et relayé par plusieurs autres organisations, étudiantes mais pas seulement. A Lyon, le rassemblement est prévu mardi à 10h devant le siège du Crous de l'académie de Lyon, rue de la Madeleine, à quelques mètres du lieu où le jeune étudiant de 22 ans s’est immolé vendredi après-midi.

Des rassemblements sont également prévus dans de nombreuses villes. Avec, à chaque fois, des appels à rassemblement devant les Crous. "Des rassemblements contre la précarité étudiante", expliquent les syndicats.

L'université Lyon 2 indique également qu'une cellule d'écoute sera mise en place mardi à 14h au campus Porte des Alpes, à Bron.

Lire aussi : Lyon : l'étudiant qui s'est immolé en pleine rue, un acte aussi politique

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut