corner etam lyon
corner etam lyon © Thomas O’Brien

Conso. ETAM se met à la seconde-main : une première en France

Consommation. Le leader français de la lingerie, ETAM, se met à la seconde main. Pour la première fois en France, la marque organise un corner dans sa boutique de Lyon Bellecour.

"Notre cible prioritaire reste les femmes !", affirme la directrice commerciale du magasin Lyon Bellecour.

Le corner "Petit geste, jolie soutien" a un double objectif. Le premier est de proposer une lingerie plus accessible à ses clientes, le second est de lutter contre la surconsommation dans une logique écologique. La pollution de l’industrie textile est une des pollutions les plus importantes. Selon l’ONG WWF, l’industrie textile émettrait chaque année 1,7 milliard de tonnes de CO2.

Comment ça fonctionne ?

À l’entrée du magasin se trouve différentes bornes de collectes, dans lesquelles les clientes peuvent déposer leurs sous-vêtements qu’elles ne veulent plus.

La lingerie récoltée est ensuite envoyée dans un ESAT (établissement er service d’aide par le travail) à Paris, pour être triée. Selon son état, le sous-vêtement sera réutilisé entièrement (après avoir été traité), ou partiellement (c’est-à-dire, seul le tissu sera réutilisé).

Lorsque que le produit être traité, une sélection est faite : une partie va à des associations accompagnant les femmes en situation de précarité. Et maintenant, une autre partie est envoyée à Lyon pour être revendue dans le corner seconde main.

Les recettes de la vente de ce corner seconde main sont reversées à l’association lyonnaise "Au tambour !" qui  lutte pour offrir un espace social où les femmes se sentent en sécurité.

corner lyon etam
corner lyon etam © Thomas O'Brien

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut