Centre de distribution Amazon France (Photo de GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Entrepôt Amazon à Lyon : les associations déboutées à la surprise générale

Le tribunal administratif de Lyon vient de s'opposer au rapporteur public a rejeté les requêtes de deux associations contre l'installation d'un entrepôt d'Amazon près de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Alors que le rapporteur public avait préconisé d’annuler le permis de construire de l’entrepôt Amazon qui doit s’installer près de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry, le tribunal administratif de Lyon vient de rejeter les deux requêtes présentées conjointement avec la fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l’environnement (FRACTURE) et l’association contre l’extension et les nuisances de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry (ACENAS).

Contrairement au rapporteur public, la formation de jugement a estimé que ce projet pouvait être réalisé dès lors qu’il était compatible avec le fonctionnement de l’aéroport, et ce alors même que son activité n’était pas directement liée à l’activité aéroportuaire.Le tribunal a écarté l’ensemble des moyens invoqués, et notamment celui tiré de l’insuffisance de l’étude d’impact en ce qui concerne les conséquences d’une chute éventuelle d’aéronef sur le site, et rejeté les requêtes”, explique le tribunal administratif de Lyon. 

Une véritable surprise puisque le tribunal administratif suit l'avis du rapporteur public dans la très grande majorité des cas. Ce dernier avait estimé  recevables les requêtes des deux associations. “Les préconisations du rapporteur public sont claires et tout à fait satisfaisantes sur la problématique principale de ce dossier : pourquoi là ? Près de l’aéroport ? Soit on dit que l'implantation de cette plateforme logistique n'a rien à voir avec l'aéroport et alors pourquoi la construire à cet endroit alors qu'il y a tant d'autres terrains disponibles ? Soit le projet a besoin de fret aérien avec les nuisances qui en découlent”, avait déclaré Étienne Tête, avocat de l'Acenas à l'issue de l'audience fin octobre. 

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut