Jean-Michel Aulas
© Tim Douet

Encore une année noire pour les finances de l'OL

En marge de l'annonce d'une augmentation de capital, le seul club français côté en Bourse a aussi publié ses résultats financiers après neuf mois d'exercice. Et encore une fois, ils virent au rouge.

Alors que le club retrouve des sommets qu'il n'avait plus atteints depuis une poignée d'années sportivement, financièrement le climat reste maussade pour l'OL. Le chiffre d'affaires a baissé de 20 % par rapport à l'année dernière, atteignant 76,2 millions d'euros. Tous les secteurs, hormis les partenariats et la publicité, sont en baisse. Une réalité statistique que Jean-Michel Aulas nie pourtant  : "cette baisse du chiffre d'affaires est liée à notre absence de participation à la Coupe d'Europe. Les autres lignes sont en hausse". La baisse du chiffre d'affaires s'explique aussi par une diminution significative des recettes liées aux transferts de joueurs (-76 %). Mais le président de l'OL se montre confiant pour l'avenir. En avril 2015, dans l'édition papier de Lyon Capitale, Jean-Michel Aulas expliquait  : "nous tablons sur 40 à 50 millions d'euros de ressources supplémentaires avec le stade et les autres équipements".

à lire également
Grand stade Parc OL
L'Olympique lyonnais a indiqué jeudi soir avoir débloqué 300 000 euros pour lutter contre la pandémie de coronavirus en France. Deux tiers de la somme seront notamment consacrés aux besoins d'urgence de notre territoire.
Faire défiler vers le haut