@AFP

Élections régionales et départementales en Auvergne-Rhône-Alpes, comment ça fonctionne ?

Vendredi 14 mai signait le dernier jour pour s'inscrire sur les listes électorales pour voter aux élections départementales et régionales. Comment fonctionnent-elles ?

Les élections régionales et départementales sont organisées les 20 et 27 juin prochain après avoir été décalées à cause de la crise sanitaire. Les élus de ces deux suffrages sont en poste pour six ans. Les dernières élections avaient eu lieu en décembre 2015.

Si les deux élections se déroulent aux mêmes dates, ce sont bien deux suffrages différents avec des candidats et des circonscriptions différentes.

Les élections départementales

Les élections départementales sont organisées selon un scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours. Derrière cette formulation se cache une réalité simple : les candidats se présentent en duo, un homme et une femme, et doivent être élus soit à la majorité à absolue au premier tour, soit à la majorité relative au second.

Pour les élections départementales, on vote par cantons. C'est-à-dire que chaque département est découpé en plusieurs zones de vote, entre 13 et 17, appelées canton. Pour qu'un binôme puisse passer au second tour, il doit réunir 12,5 % des voix. Les élus seront des conseillers départementaux qui siègeront au conseil départemental. Chaque membre d'un duo devient un conseiller indépendant.

Important à savoir : depuis la création de la Métropole de Lyon, le département du Rhône ne concerne plus que certaines communes. Pour savoir si votre commune dépend du département du Rhône, vous pouvez le savoir ici. En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte 12 départements en plus de la Métropole de Lyon.

Les élections régionales

Depuis la loi NOTRe de 2012, les régions sont au nombre de 12 en France, dont la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les conseillers régionaux sont élus au scrutin de liste selon un système mixte combinant les règles des scrutins majoritaire et proportionnel. C'est-à-dire que des listes sont déposées au niveau régional, et sont composées de section départementales. Les listes doivent comporter une parité stricte, avec une alternance homme/femme. Il n'est pas possible de rayer des noms sur la liste.

Pour l'attribution des sièges, deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Si, au premier tour, une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, elle obtient un quart des sièges de conseillers régionaux. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes qui ont obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.
  • S'il n'y a pas de majorité absolue au premier tour, on procède à un second tour. Pour se présenter au second tour, une liste doit avoir obtenu 10 % des voix au premier tour. Celles ayant obtenu 5 % des voix peuvent fusionner. Au second tour, la répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu’au premier tour.

Le président du conseil régional est ensuite élu à la majorité absolue des membres du conseil pour une durée de six ans.

Faire défiler vers le haut