Le sommet mont Blanc

Deux refuges fermés au Mont-Blanc en raison de la sécheresse

Contraint par les "fous et inconscients" qui tentent d'emprunter la voie "royale" du Mont Blanc alors que les fortes chaleurs rendent l'ascension dangereuse, le maire de Saint-Gervais a annoncé la fermeture des refuges de Tête Rousse et du Goûter.

C'en était trop pour le maire de Saint-Gervais (Haute-Savoie). Jean-Marc Peillex, excédé de voir les alpinistes "très majoritairement en provenance des pays d’Europe de l’Est" jouer "à la roulette russe", a décidé de fermer jusqu'à nouvel ordre les refuges de Tête Rousse et du Goûter. Situés sur le passage de la voie "royale" du Mont Blanc, ces derniers se trouvent sur l'itinéraire de la route la plus empruntée vers le plus haut sommet des Alpes.

Mais avec les fortes chaleurs, l'ascension est devenue très dangereuse et malgré les recommandations, cela n'a pas freiné les 79 grimpeurs qui ont récemment "envahi le refuge du Goûter". La compagnie des guides de Chamonix a décidé de ne plus y emmener de clients au moins jusqu'au 15 août.

"Leur bêtise me contraint et me force à faire preuve d’autorité"

"Leur bêtise me contraint et me force à faire preuve d’autorité et à décider de prendre un arrêté de fermeture des refuges de tête rousse et du Goûter, après concertation avec la Préfecture et le Président de la compagnie des guides de Saint-Gervais. Quelle tristesse d’être contraint par quelques baroudeurs sans foi ni loi à devoir prendre une décision qui ne devrait pas avoir besoin d’être", a commenté le maire Jean-Marc Peillex, dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut