Philippe Cochet© Tim Douet_018
Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire © Tim Douet

"Des propos déplacés" : passe d'armes entre la préfecture et Philippe Cochet, maire de Caluire

Présent au Congrès de l'association des maires de France, Philippe Cochet, maire de Caluire, a critiqué la gestion de la préfecture sur le cas, notamment, des logements sociaux. La Préfète du Rhône a réagi via un communiqué.

Si on savait déjà que la relation entre Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire, et la préfecture du Rhône n'était pas au beau fixe, cette nouvelle passe d'armes ne devrait pas arranger cette situation. Ce lundi, Philippe Cochet était présent au Congrès de l'association des maires de France.

"Des sphères où les choses se décident parfois très mal"

Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire

Interrogé par BFM Lyon, l'édile de Caluire a regretté "que les représentants de l'Etat n'étaient pas là." "C'est dommage, parce qu'ils apprendraient beaucoup à venir lors de ce genre de réunions. Parce que nous, nous sommes au contact de la réalité. Nous ne sommes pas dans des sphères où malheureusement, les choses se décident parfois très mal."

A lire aussi : Logements sociaux : Caluire, Tassin… ces villes vont perdre leurs compétences d’urbanisme

Accusées de ne pas respecter la loi en matière de construction de logements sociaux, la commune de Caluire avait fait partie en début d'année 2024 des communes du Rhône qui s'étaient vu retirer la compétence pour délivrer des permis de construire. "Nous avons une commune où d'un point de vue géographique c'est compliqué de pouvoir construire. La vision de l'Etat ne tient compte d'aucune particularité. C'est dommage car c'est inefficace" a réagi Philippe Cochet. "On ne peut plus délivrer de permis de construire depuis le 1er janvier. Combien de logements ont été réalisés depuis que l'Etat s'en occupe ? Zéro ! Depuis trois mois, il ne se passe rien !".

Fabienne Buccio réagit dans un communiqué

Des propos qui ont fait réagir dans la soirée la préfecture du Rhône. Dans un communiqué de presse, Fabienne Buccio a condamné "les déclarations déplacées tenues ce jour par le Maire de Caluire-et-Cuire". "Il remet en cause injustement et sans fondement l'engagement des services de l'Etat" estime la préfecture qui indique par ailleurs que la préfète était bien représentée par la préfète déléguée pour l'égalité des chances, Vanina Nicoli.

"La relation entre les représentants de l'Etat et les élus de la République se cultive chaque jour dans les périodes difficiles comme à l'occasion des réussites, dans le cadre défini par la loi et dans le respect des personnes et des prérogatives de chacun. La préfète espère dès lors que les propos du maire de Caluire-et-Cuire ont dépassé sa pensée" conclut Fabien Buccio. 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut