Grégory Doucet © Antoine Merlet
Grégory Doucet © Antoine Merlet

Déconfinement à Lyon : EELV demande le report de 15 jours de la rentrée scolaire

Les élus écologistes lyonnais ont demandé le report de la rentrée scolaire pour permettre la réalisation de “tests massifs”.

Lors d'une conférence de presse organisée ce mercredi, Grégory Doucet, le candidat EELV arrivé en tête lors du 1er tour (28,46 %) des municipales en mars dernier, a demandé à Gérard Collomb de repousser de 15 jours l'ouverture des écoles “les conditions de réouverture proposées ne paraissant pas suffisantes”. Ce laps de temps devrait être utilisé selon lui pour “faire des tests massifs pour mieux mesurer le risque sanitaire effectif et nous éclairer afin de prendre les bonnes décisions”. En effet d'après le candidat, trop d'incertitudes pèsent sur “les risques sanitaires et les objectifs de cette réouverture des écoles”.

“En matière de gestion de risque, il faut évaluer les risques et impacts, mais aussi les bénéfices de l'action. Si l’on regarde les risques, l’évaluation n'est pas précise. Sait-on si demain les enfants scolarisés feront partie des chaînes de transmission et s’ils vont participer à la relance du virus ? Les écoles ne pourront pas accueillir tous les enfants, donc quel est l'objectif, le bénéfice ? Cherchons-nous à relancer l’économie ? Alors dans ce cas il conviendrait de prioriser les enfants de ceux qui retournent au travail. Si l’objectif est d'aider les enfants en difficulté ? Alors il faut prioriser ces enfants et définir des critères permettant de garantir cet objectif. Aujourd'hui, aucun critère n'a été donné”, a-t-il notamment précisé. 

À Lyon, la municipalité a déjà présenté son plan de réouverture des établissements de maternelle et primaire. La rentrée s'effectuera de manière échelonnée par niveau de classe : le jeudi 14 mai pour les Grandes Sections de Maternelle, les CP et CM2  le lundi 25 mai pour les CM1  le jeudi 4 juin pour les CE1 et les CE2. Pour les enfants de toute petite section, petite section et moyenne section de maternelle, les mesures de distanciation et les gestes barrières étant très complexes à mettre en œuvre, aucune date n'est actuellement arrêtée.

Seuls 30 à 50 % des élèves d’une école pourront être accueillis en même temps.

à lire également
2 commentaires
  1. psl - 7 mai 2020

    ouaip! tous en vacances....

  2. cflevy - 7 mai 2020

    @GregoryDoucet >>> Votre courage est aussi éloquent que votre prêt à penser. « La critique est aisée mais l’art est difficile », c’est bien connu. Nous sommes toutefois rassurés de vous revoir, même en inspecteur des travaux finis. Aucun échange, pas de propositions en amont .

    Concernant la question de la reprise scolaire en mai, merci pour ce pavé dans la marre, doublé d’une basse tentative de récupération politique, à l’heure où chacun a mis ses ambitions politiques de côté pour contribuer à l’urgence de la crise sanitaire. Il est important de rappeler que cette reprise au mois de mai n’a rien d’obligatoire. Elle a toutefois une autre raison d’être : tous les enfants n’ont pas la chance d’avoir des parents qui puissent les accompagner au quotidien pour assurer le suivi pédagogique nécessaire à leur éducation. Trop d’enfants sont en décrochage scolaire en raison du confinement. Certains parents, démunis, sont aussi dans l’obligation de reprendre, à contre cœur, le travail.
    Est-il aussi malheureusement nécessaire de rappeler que les violences intrafamiliales ont fortement augmenté, que les centres d’accueil sont à saturation. L’écologie est incontournable cher @GregoryDoucet, mais cette crise nous l’a démontré : elle ne peut à elle seule répondre à l’ensemble des problématiques sociétales. Aujourd’hui, nous avons besoin d’une ville unie, d’avoir des élus qui rassemblent et protègent , en veillant avant tout à l’intérêt de tous et de chacun.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut