Photo d’illustration supermarché. PATRICK KOVARIK/AFP

Covid-19 : les autotests bientôt vendus en grande surface à Lyon

Les supermarchés sont autorisés depuis le 28 décembre 2021 à vendre des autotests dans leurs rayons, pendant un mois.

Seules à vendre des autotests, les pharmacies étaient prises d'assaut et encaissaient des ruptures de stocks. Pour y remédier, la vente d'autotests pour dépister le Covid-19 a été autorisée hors pharmacies "à titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022", selon un arrêté publié mardi au Journal officiel. Les grandes surfaces lyonnaises pourront donc vendre des autotests à leurs clients.

Cette libéralisation était réclamée par la grande distribution depuis le printemps, explique l'AFP. Plusieurs patrons de la grande distribution avaient réclamé de pouvoir en vendre en avril et étaient repartis en campagne ces dernières semaines, avec la cinquième vague de coronavirus. Les pharmacies militaient pour en garder le monopole, se justifiant par leur rôle de conseil. Certaines grandes enseignes, comme E.Leclerc ou Lidl, affirment avoir déjà des autotests en stock.

Non valable pour un pass sanitaire

La fiabilité des autotests est moindre que les tests PCR ou antigéniques. "Sur 10 personnes infectées et auto-testées, 2 résultats de tests seront faussement négatifs", rapporte la Haute Autorité de Santé. D'un coût d'environ 5 euros et non remboursés, ils ne permettent pas d'obtenir un pass sanitaire, sauf s'ils sont réalisés sous la supervision d'un professionnel de santé.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut