Image d’illustration école (Photo de CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Covid-19 : fin des vacances de février à Lyon, quel protocole pour la rentrée dans les écoles ?

Derniers jours de vacances scolaires pour la zone A et l'académie de Lyon ce week-end. Si la pression du covid-19 et du variant omicron se fait moins ressentir, un protocole sanitaire allégé reste en vigueur dans les écoles. On vous explique.

L'heure de la rentrée approche pour les élèves de l'académie de Lyon. Lundi 28 février, ils seront plus de 350 000 à retrouver les bancs de l'école après deux semaines de vacances. Si le ras-de-marée de cas de covid connu en janvier semble désormais loin, un protocole sanitaire est toujours en vigueur dans les écoles. Face à cette décroissance, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale annonçait le 11 février dernier, alléger les mesures sanitaires au sein des établissements scolaires. Masques, pratiques du sport en intérieur et autotests, tout ce qu'il faut savoir avant de mettre votre enfant à l'école lundi prochain.

Fin des masques pendant les recréations

Après douze semaines de protocole renforcée, la rentrée scolaire, lundi 28 février à Lyon, se fera sous un protocole sanitaire de niveau 2, conséquence directe de la décrue de cas de covid-19 dans le Rhône.

Parmi les principales mesures détaillées par le ministre Jean-Michel Blanquer : la suppression du port du masque dans les cours de récréation pour les élèves et les personnels des écoles élémentaires. Les écoliers pourront ainsi redécouvrir le visage de leur camarade après plusieurs semaines

Par ailleurs, le masque ne sera plus obligatoire lorsqu'il s'agira de pratiquer un sport en intérieur, excepté pour les sports nécessitant des contacts. Pas de changement au niveau des collèges et des lycées, où le protocole de niveau 2 est maintenu.

Moins d'autotests demandés

Concernant les autotests : à partir de lundi 28 février à Lyon, un seul autotest sera demandé. Avant ces annonces, le protocole exigeait trois autotests lorsqu'un élève était déclaré cas contact. "Les élèves, comme les personnels n'auront plus à réaliser qu'un seul test à J+2, au lieu de trois", a précisé le ministre, affirmant se positionner en fonction de l'avis du Haut conseil de la santé publique. Enfin, depuis le 21 février, l'attestation sur l'honneur assurant avoir réalisé les dépistages "ne sera plus exigée""Nous serons dans un système de confiance conformément à l'avis du Haut conseil", a soulevé Jean-Michel Blanquer.

Lire aussi : Covid-19 : avant les vacances scolaires à Lyon, beaucoup moins de classes fermées

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut