Vue sur les tours Incity, Oxygène et Part-Dieu De Lyon. @WilliamPham

Covid-19 à Lyon : pass sanitaire, ce qui change à partir de ce mercredi

Ce mercredi marque le début de la première étape des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par Emmanuel Macron le 12 juillet dernier. A compter de ce 21 juillet, un pass sanitaire vous sera demandé pour accéder à un certain nombre de lieux de culture et de loisir recevant plus de 50 personnes.

Le 12 juillet dernier, le président de la République, Emmanuel Macron, annonçait de nouvelles restrictions dans la lutte contre la propagation du Covid-19. A partir de ce 21 juillet, plusieurs mesures entre en vigueur. La plus importante d'entre elles est l'obligation de présenter un pass sanitaire valide à l'entrée de certains lieux de culture et de loisir accueillant plus de 50 personnes. Sont concernés notamment les salles de conférences et de spectacles, les cinémas, les musées, les théâtres, les parcs d'attractions, les festivals, les concerts ou encore les bibliothèques. Les 12-17 ans sont eux exemptés de pass sanitaire, et ce jusqu'à fin septembre.

Concernant les lieux de culte, les cérémonies religieuses pourront bien se tenir sans présentation du précieux sésame car ils ne sont pas visés par ce décret, sauf en cas de visite ou pour les événements sans caractère cultuel.

Le port du masque n'est plus obligatoire dans ces lieux

Autre nouveauté, le port du masque ne sera plus obligatoire dans ces lieux comme l'a indiqué Olivier Véran sur RTL. Le ministre de la Santé justifiait cette décision car "cela veut dire qu’on est sûr que toutes les personnes qui rentrent sont vaccinées complètement ou ont un test très récent qui est négatif". Toutefois, les préfets ont l'autorisation d'adapter cette mesure suivant la situation du département. En revanche, les salariés de ces établissements devront conserver le masque, quelle que soit la situation.

En août, le pass sanitaire doit être étendu aux cafés, restaurants, foires et salons professionnels, ainsi qu’aux avions, trains, cars longs trajets, centre commerciaux et aux établissements médicaux. Ce projet de loi doit également rendre obligatoire la vaccination des personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, sapeurs pompiers, certains militaires, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. Ils auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner sous peine de ne plus pouvoir exercer leur métier.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut