Coup de filet policier contre les chauffeurs Uberpop

Des chauffeurs de la société UberPop, implantée à Lyon depuis fin avril, ont été arrêtés ces derniers jours à Lyon pour exercice illégal de la profession de taxi, selon une information du Progrès. Les trois premiers présentés au tribunal correctionnel ont écopé d’amendes allant de 500 à 1 500 euros.

Depuis son arrivée à Lyon fin avril, le service de "covoiturage" UberPop, déclinaison de la société de VTC Uber, est dans le collimateur de la police. Le Progrès révèle ce mercredi que plusieurs chauffeurs ont été interpellés ces derniers jours à Lyon et sont poursuivis pour exercice illégal de la profession de taxi.

Une quinzaine d'entre eux ont même été arrêtés depuis le mois de mai, pris en flagrant délit lors d'opérations menées par le groupe Initiative et Investigation et la brigade des professions réglementées. Les trois premiers chauffeurs Uber Pop à être présentés au tribunal correctionnel jeudi dernier ont écopé d'amendes de 500 à 1 500 euros.

Pourtant, les dirigeants d'Uber France, cités par le quotidien, se déclarent "convaincus de la légalité" de leur service Uber Pop, qui rassemble 160 000 utilisateurs en France.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut