Grégory Doucet au Centre de dépistage coronavirus du Palais des Sports de Gerland.

Coronavirus : l'appel du maire de Lyon aux Lyonnais pour sauver les commerces de proximité

Le maire de Lyon, Grégory Doucet, est revenu ce vendredi sur la situation épidémique alarmante dans le Rhône. Il en appelle aux Lyonnais. "Préférons les commerces de proximité", a-t-il martelé, tout en dressant un tableau très inquiétant de l'évolution de l'épidémie à Lyon.

A Lyon, la situation épidémique est alarmante. Les hôpitaux sont encombrés. Le département du Rhône est le département français où il y a le plus de patients hospitalisés des suites du covid-19 ce vendredi (le point ici). C'est factuel.

Les commerces de proximité ont dû fermer depuis vendredi dernier. Et le début du nouveau confinement. Le maire de Lyon, Grégory Doucet, appelle les Lyonnais à la solidarité.

"Ne nous précipitons pas sur les plateformes de commerce mondial"

"Je veux en appeler à la solidarité de toutes les Lyonnaises et de tous les Lyonnais avec nos commerces de proximité, avec nos commerçants locaux. Nos commerçants sont nos voisins. Il est de notre responsabilité d'être solidaires avec eux en les privilégiant. Ils font aussi notre ville", martèle Grégory Doucet.

"Préférons les commerces de proximité et attendons autant que possible leur réouverture ou la mise en place de dispositifs "click and collect". Ne nous précipitons pas toutes et tous pour aller faire nos achats sur des plateformes numériques de commerce mondial. Faisons en sorte de réaliser nos achats auprès de nos commerçants de proximité. J'invite les Lyonnais à différer leurs achats. Attendons un peu que tous les dispositifs soient mis en place", ajoute le maire de Lyon.

"A trop relâcher, on prend des risques sur des vies humaines"

Certaines maires demandent la réouverture des commerces de proximité. Qu'en pense le maire de Lyon ?

"Nous sommes en confinement. Il est important de respecter les règles de la manière la plus stricte possible. Aujourd'hui, un relâchement, c'est demain davantage de personnes hospitalisées. Chacun, individuellement, je ne dis pas ça pour culpabiliser, mais c'est un état de fait", poursuit-il.

"Je me suis rendu à HEH (l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon), je me suis rendu compte de la difficulté des soignants au quotidien. Tous les jours, on crée des lits de réanimation supplémentaires pour faire face à l'accroissement du nombre de malades. Bien sûr qu'il faut entendre les difficultés des commerçants, on a besoin de mettre des dispositifs pour leur venir en appui, j'en suis conscient, pour autant il faut aussi tenir compte de la situation sanitaire. A trop relâcher, on prend des risques sur des vies humaines", conclut-il.

Plus de 6 000 patients hospitalités des suites du covid dans la région

Dans la région, plus de 900 patients sont en réanimation ce vendredi. Pour rappel, il y a 559 lits de réanimation en temps normal dans la région. Et ce chiffre de 900 patients va continuer à augmenter ces prochains jours... Le risque de saturation est réel. Par ailleurs, plus de 6 000 patients covid-19 sont hospitalisés dans la région lors de cette 2e vague, déjà deux fois plus qu'au pic de la 1ère vague au mois d'avril (3055).

Lire aussi : Coronavirus : Auvergne-Rhône-Alpes, région la plus touchée de France (graphique)

8 commentaires
  1. raslebol69 - ven 6 Nov 20 à 19 h 53

    Au moins il met le masque et semble donc reconnaitre les risques sanitaires.

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. JANUS - sam 7 Nov 20 à 5 h 01

    "Préférons les commerces de proximité" ! En quelque sorte Lyon...first !

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. noisette - sam 7 Nov 20 à 8 h 34

    Enfin une position sensée et de la hauteur de vie de ce nouveau maire...

    Bonne nouvelle de la voir enfin entrer dans l'habit d'un responsable élu pour tous.

    Signaler un commentaire inapproprié
  4. Meritocratierepublicaine - sam 7 Nov 20 à 10 h 29

    Le Maire est surtout une girouette, je vous invite à relire ses déclarations d'octobre. Son manque de nuance et d'expérience à ce niveau ne disparaîtront pas en quelques mois, hélas pour Lyon! Je rappelle qu'il était très fier cet été de dire que les touristes étrangers n'était pas une priorité, qu'il fallait stopper les tours de bureaux, le développement de l'aéroport. Maintenant que tout est stoppé, il découvre que c'est la dynamique de développement économique qui permet de financer la transition écologique et les hôpitaux et plus globalement le bien être de la population, mais est ce son ambition? N est il pas juste un arriviste aux ambitions purement personnelles?

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 7 Nov 20 à 11 h 11

      Vous voulez financer la transition écologique avec la partie d'activité qui pollue ? 😀
      Comment ? En la taxant plus ? Au contraire en poussant à la "croissance" de ces secteurs ?
      🙂
      L'économie qu'ils veulent développer, c'est surtout à l'échelle local, ne plus compter sur l'accaparement des finances de ceux qui sont autour de nous (contrairement à ce qu'a fait Gérard Collomb en drainant les activités des autres dans la ville de Lyon).
      Et tout ce "redispatchement" va surement prendre du temps, même si l'effondrement lié au Covid peut permettre de repartir sur d'autres bases.

      (on peut rêver, car le monde monétaire sera toujours le monde monétaire : un monde où il faut prendre l'argent de l'autre (avec le sourire de préférence)).

      Signaler un commentaire inapproprié
  5. Galapiat - sam 7 Nov 20 à 10 h 51

    Qu'il commence à faciliter le stationnement qui est un vrai casse tête, la circulation exemple les 4 voies de l'axe Nord-Sud devenues 2 voies +1 réservée au Bus+1 aux vélos. la verbalisation , 5 minutes de dépassement = la prune, alors tout naturellement on va dans les grandes surfaces avec stationnement gratos.Mais ceci dépasse un cerveau de vert....

    Modéré
  6. noisette - sam 7 Nov 20 à 11 h 25

    Commerce de proximité trop cher....

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 7 Nov 20 à 11 h 44

      C'est tellement mieux de se fournir dans des grandes surfaces qui ont "écrasé les prix" (traduction : fait pression sur les fournisseurs ou acheté des produits à des milliers de km parce qu'ils étaient moins cher).
      🙂
      Mais vous avez en partie raison, même chez les "petits" on n'est jamais sûr de ce qu'on achète lorsqu'ils ne produisent pas eux-même. Si c'est pour se fournir chez "Metro"... 😀
      Le problème avec le commerce, c'est qu'il n'y a jamais de transparence totale des prix (secret des affaires) 😉

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut