Coronavirus : couvre-feu à Lyon, tout ce qu'il faut savoir sur l'attestation de déplacement après 21h

Un couvre-feu entre en vigueur dans la Métropole de Lyon pour au moins 4 semaines de 21h à 6h du matin dès vendredi soir minuit. Pour se déplacer pendant les horaires du couvre-feu, il faudra absolument une attestation de déplacement. Avec quelques dérogations. Explications.

Un couvre-feu est instauré à partir de vendredi 16 octobre minuit dans la Métropole de Lyon. Dans les 59 communes de la Métropole de Lyon entre 21h et 6h du matin (voire la liste des communes ici).

Quelles sont les exceptions ?

Il est interdit de se déplacer dans les 59 communes pendant le couvre-feu, sauf pour les exceptions suivantes :

  • pour un déplacement pour raison médicale
  • pour un déplacement pour raison professionnelle (il faudra alors fournir une attestation de votre employeur)
  • pour aller rendre visite à un proche en situation de dépendance
  • si un train ou un autre moyen de transport arrive ou part après 21 heures
  • pour sortir son animal de compagnie

L'attestation est-elle obligatoire dans tous les cas ?

Oui. Dans tous les cas, pour chaque exception, une attestation de déplacement dérogatoire est OBLIGATOIRE, sur le modèle de celle qui existait lors du confinement au printemps. "Il faudra vous munir d'une attestation prouvant que vous êtes autorisés à sortir de chez vous", résume le Premier Ministre, Jean Castex.

Même pour aller au travail, après 21h, vous devez obligatoirement avoir une attestation.

Peut-on sortir plus d'une heure ?

Cette attestation sera valable pour un déplacement d'une durée d’une heure, à l'exception d'une raison professionnelle.

Comment se procurer l'attestation ?

Cette attestation est disponible sur le site du Ministère de l'Intérieur, ici.

Est-on obligé de l'imprimer ?

Non. Il sera évidemment possible de présenter une version papier et imprimée de l'attestation, comme lors du confinement, mais elle sera aussi téléchargeable sur smartphone. Et donc disponible en version numérique. Vous pourrez ainsi, aussi, montrer directement votre attestation sur votre smartphone.

Que risque-t-on sans attestation ?

Tout contrevenant s'expose à :

  • une première amende de 135 euros
  • en cas de récidive dans les 15 jours, une amende portée à 1 500 euros
  • en cas de double récidive,  6 mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende.

En plus des effectifs traditionnels, 12 000 policiers et gendarmes seront chaque nuit spécialement mobilisés pour faire des contrôles, a prévenu le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut