(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Coronavirus : ce chiffre qui montre l'explosion des cas positifs à Lyon

Dans leurs différents centres de dépistage, les HCL (Hospices civils de Lyon) ont fait plus de 15 000 tests du covid-19 cette semaine (du lundi 12 au dimanche 18 octobre). 2445 se sont révélés positifs. Soit... deux fois plus que la semaine précédente.

Comme nous vous l'indiquons depuis quelques jours (lire notamment ici), l'épidémie de coronavirus est en très forte progression dans la région, notamment dans trois départements, le Rhône, la Loire et l'Isère. C'est simple, ces trois départements font actuellement partie des 5 départements français les plus touchés par l'épidémie en France.

Dans le Rhône, les chiffres sont en très nette augmentation ces derniers jours. Dans les différents centres de dépistages, à Lyon, les HCL (Hospices civils de Lyon) ont fait 15 642 tests du covid-19 cette semaine (du lundi 12 au dimanche 18 octobre). Contre 11 162 la semaine du 5 au 11 octobre.

Des chiffres très inquiétants pour la suite

Une augmentation du nombre de tests, certes, mais une explosion du nombre de cas, avec un passage de 1297 cas positifs (sur 11 162 tests) à 2445 tests positifs (sur 15 642 tests) et ce en seulement une semaine. Dans le Rhône, dans la région, les chiffres suivent aussi les mêmes proportions. Des proportions franchement très inquiétantes.

Davantage de tests positifs, on le sait, qui veulent dire davantage de personnes hospitalisées dans les prochaines semaines à Lyon. Et ce alors que la tension hospitalière est déjà forte, pour ne pas dire très forte, dans les hôpitaux lyonnais...

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : encore un très mauvais bilan dans les hôpitaux de la région lundi soir

3 commentaires
  1. bill bob - mar 20 Oct 20 à 19 h 08

    ca sent clairement le confinement.... Je ne vois pas comment on va pouvoir l'éviter en novembre.
    Sauf qu'il sera localisé et ciblé sur certaines populations . Les populations à risques qui sont majoritaires dans les hôpitaux.

    1. E Berge - mer 21 Oct 20 à 8 h 43

      ça n'a pas de sens de ne confiner que les populations à risque, si tu laisses les jeunes se contaminer, ils vont tôt ou tard contaminer leurs parents et grand-parents, c'est exactement ce qui s'est passé cet été et à la rentrée. D'abord contamination massive des jeunes et ensuite propagation aux vieux. Mais je ne doute pas un seul instant qu'on soit prêt à raconter n'importe quoi pour préserver un verre en terrasse... Quant au "à risque" on a des jeunes sportifs qui ont eu des formes soit-disant asymptômatiques et qui aujourd'hui ont des séquelles aux poumons...

  2. Limas69 - mar 20 Oct 20 à 19 h 24

    On commence a entendre parler du 26 octobre ...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut