(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Coronavirus : après le Rhône, l'Ain passe aussi en zone rouge

Le département du Rhône est classé en "zone rouge" depuis le 31 août avec la flambée des nouveaux cas de coronavirus dans le département. Lundi soir, l'Ain est aussi passé en "zone rouge". Explications.

Le département du Rhône est classé en "zone rouge" depuis le 31 août avec la flambée des nouveaux cas de coronavirus dans le département. Dans son point épidémiologique hebdomadaire, Santé publique France indique qu’entre le 24 et le 31 août, 1687 personnes ont été testées positives dans le département du Rhône. Sur 27 000 tests. C'est beaucoup. Beaucoup plus que les semaines précédentes. 1216 personnes avaient été testées positives dans le Rhône en semaine 34, du 17 au 23 août (sur plus de 22 000 tests). La semaine précédente, du 10 au 16 août, sur 15430 tests effectués, 557 tests avaient été positifs.

Le 31 août, le département du Rhône a été classé en "zone rouge". Le taux d’incidence du département, le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, était de 89,9/100 000. Au-dessus du "seuil" des 50/100 000.

Ce seuil, l'Ain l'a aussi franchi lundi 7 septembre. Et passe donc, aussi, dans le rouge. Avec un taux lundi 7 septembre de 58,8/100 000 habitants.

"Parmi les conséquences de ce passage en « zone rouge » de l’Ain, il ne sera plus possible de déroger à l’interdiction de rassemblement de plus de 5 000 personnes. Par ailleurs, sur l’ensemble du département, les salles de spectacles, stades et hippodromes ne pourront désormais accueillir des spectateurs qu’en maintenant un siège de distance entre chaque personne présente ou entre chaque groupe de 10 personnes maximum ayant réservé ensemble", précise la Préfecture de l'Ain.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut