Le centre de vaccination de Lyon au palais des sports à Gerland © Antoine Merlet

Coronavirus à Lyon : un effet vaccin dans le Rhône ? Le nombre de nouveaux cas baisse plus le patient est âgé

Dans le Rhône, la circulation du virus baisse depuis une semaine. Les données par âge sont également intéressantes. En effet, plus le patient est âgé, moins le nombre de nouvelles contaminations est élevé. Décryptage.

Le gouvernement prévoit de lever le 2 mai l'interdiction de s'éloigner de plus de 10 km de son domicile, donc de "déconfiner" la France. La circulation du virus, elle, baisse. Timidement. Mais elle baisse.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. Dans le Rhône, ce taux d'incidence s'établit actuellement à 425 (-93 en six jours).


Plus le patient est âgé dans le Rhône, moins la contamination est élevée


Le décryptage, par âge, est intéressant. Ce taux d'incidence est :

  • 10-19 ans : environ de 500
  • 20-29 ans : 550
  • 30-39 ans : 550
  • 40-49 ans : 550
  • 50-59 ans : 475
  • 60-69 ans : 350
  • 70-79 ans : 250
  • 80-89 ans : 250

Plus le patient est âgé, moins la contamination est élevée. Un effet vaccin ? A l'automne, lors de la terrible 2e vague dans la région, le taux d'incidence ne fluctuait pas selon les classes d'âge.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : au Palais des sports de Gerland, la 100 000e injection de vaccin sera réalisée vendredi

Au 20 avril,

  • 335 000 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin dans le département du Rhône, soit 18 % de la population
  • 118 000 personnes ont reçu deux doses de vaccin dans le département du Rhône, soit 6,3 % de la population

Surtout, 70 % des plus de 70 ans ont reçu au moins une dose de vaccin dans le département.

Jean-Yves Grall, le directeur de l'Agence régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, était l'invité de l'émission 6 Minutes Chrono sur Lyon Capitale ce lundi. Le directeur de l'ARS a notamment fait le point sur la situation épidémique dans le Rhône et dans la région.

Retrouvez son Interview TV ici

Faire défiler vers le haut