(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Coronavirus à Lyon : tout ce qu'il faut savoir sur l'épidémie lundi dans le Rhône

Est-ce que l'épidémie repart de plus belle ? Est-ce que les cas de coronavirus se multiplient à Lyon et dans la région ? Est-ce que les hospitalisations dans les hôpitaux augmentent à Lyon ? Est-ce qu'il faut être encore plus vigilant ? Tout ce qu'il faut savoir ce lundi matin sur l'épidémie de coronavirus à Lyon.

Est-ce que l'épidémie de coronavirus repart de plus belle à Lyon et en France ? C'est la grande question. Pour l'instant, les nombreux indicateurs qui permettent aux spécialistes de suivre l'évolution de l'épidémie sont assez clairs. Le virus circule toujours. Fortement. Mais le nombre de cas graves, dans les hôpitaux, reste très limité.

- le R0 au dessus de 1 dans la région

Le nombre de reproduction ou "R effectif" (nombre moyen de personnes infectées par un cas) indique que le virus circule toujours plus activement dans la région, Du 12 juillet et le 18 juillet 2020, selon le dernier bilan, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, il reste significativement au-dessus de 1. Selon les données SI-DEP, qui reposent sur les cas confirmés, il est de 1,15. Selon le réseau OSCOUR, basé sur les cas aux urgences, il monte à 1,33. Selon Santé Publique France, cela indique que l'épidémie est "en progression".

Le "R effectif" était estimé à 2,8 en France au début du confinement, le 15 mars 2020. Chaque contaminé contaminait presque trois personnes en moyenne.

- un taux d'incidence à surveiller mais pas alarmiste

Le taux d'incidence en Auvergne-Rhône-Alpes, nombre de nouveaux cas sur une période donnée, est de 3,7 pour 100 000 (du 13 au 19 juillet). Dans le Rhône, il est de 5,9 pour 100 000, ce qui reste là aussi sous la barrière des 10 pour 100 000 qui entraînerait une hausse de la vigilance. La situation, pour le moment, est encore sous contrôle. Notamment grâce à l'augmentation significative du nombre de tests.

-Le taux de positivité toujours bas

Le taux de positivité est de 0,7 dans la région actuellement. Un taux bas, semblable à celui évalué depuis 7 semaines. A titre de comparaison, il était de plus de 15 % pendant 6 semaines au plus fort de la crise. Le nombre de tests, depuis, est aussi beaucoup plus important. A l'époque, seules les cas possibles étaient testés.

- 20 clusters dans la région, dont 10 considérés comme maîtrisés

20 clusters COVID-19, des foyers de contamination, sont recensés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes au 22 juillet, soit six de plus depuis la semaine dernière. Sur ces 20 foyers de contamination, 10 sont considérés comme maîtrisés. Concernant ces derniers, le suivi des contacts reste en cours, mais il n'y a eu aucun nouveau cas sept jours après le dernier cas. Sur l'ensemble de ces 20 clusters, 6 sont à criticité limitée, 6 modérée et 8 élevée. Lire les détails ICI. Rien d'alarmant encore.

- dans les hôpitaux, c'est toujours très calme

"Seulement" 368 personnes sont hospitalisées dans la région des suites du coronavirus, d'après le dernier bilan de Santé Publique France vendredi 24 juillet. Donc 21 personnes en réanimation "seulement". A titre de comparaison, il y avait... 783 personnes en "réa" dans la région au plus fort de la crise, le 6 avril.

Les nouvelles admissions à l'hôpital restent assez faibles pour l'instant. Dans le Rhône, 11 patients sont en réanimation actuellement des suites du coronavirus, contre 300 au plus fort de la crise.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut