Centre de vaccination à la Croix-Rousse à Lyon / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Coronavirus à Lyon : pourquoi la vaccination des pompiers a été momentanément stoppée dans le Rhône ?

Le syndicat Sud s'est inquiété de l'arrêt de la vaccination des pompiers professionnels et volontaires du Rhône. De son côté, la direction du Service Départemental-Métropolitain d'Incendie de Secours (SDMIS 69) assure avoir, en accord avec l'ARS, adapté sa politique vaccinale aux stocks disponibles de vaccins. 

Dans un communiqué envoyé le week-end dernier le syndicat Sud-Sdis69 s'est inquiété de l'arrêt de la vaccination chez les sapeurs-pompiers du département du Rhône. “À cette heure, nous n'avons pas encore les raisons de cette décision. Tous les rendez-vous de vaccination sont annulés. Il n'y a plus de prise de rendez-vous possible pour une première vaccination et dorénavant, les agents désirant se faire vacciner devront patienter pour connaître la date des prochains rendez-vous de vaccination. En revanche, les personnels étant inscrits pour une deuxième injection seront prévenus individuellement, et verront leur date prévue décalée d'une semaine”, écrivaient les pompiers inquiets. 

Questionnée par Lyon Capitale, la direction du SDMIS du département a expliqué avoir seulement suivi l'adaptation de la stratégie vaccinale de l'agence régionale de Santé. “C'est simplement une pause technique. Dès l'annonce de la possibilité de vacciner les sapeurs-pompiers de plus de 50 ans faite par le Premier ministre le 7 janvier dernier, nous nous sommes mis en ordre de marche pour réaliser en interne cette campagne de vaccination pour ne pas être une charge en plus pour l'ARS. L'autorisation a été donnée le 12 janvier. La semaine dernière il y a eu des discussions sur le nombre de vaccins disponibles et il a été décidé que priorité était donnée à la deuxième dose. C'est pour cela que l'on fait une pause pour les premières doses actuellement”, explique le Contrôleur général Serge Delaigue, directeur du SDMIS.

En effet, comme nous l'écrivions fin janvier, à Lyon, un retard dans les livraisons des vaccins a conduit à la déprogrammation d'une partie des rendez-vous de vaccination ce mois-ci. En tout, près de 15 000 rendez-vous de vaccinations vont être reportés dans le Rhône lors des trois premières semaines de février, soit 28 % des rendez-vous pris. 

“Désormais, on ne fera les premières doses que pour optimiser chaque flacon de six doses pour les personnes encore sur la liste d'attente. Mi-février, on décidera de savoir si l’on reprend en mars les injections de premières doses. D’ici là, dès mercredi, les vaccinations pour les vaccinations pour les deuxièmes doses vont débuter”, poursuit le directeur du SDMIS. Et de conclure : “Tous ceux qui voulaient se faire vacciner ont eu trois semaines pour le faire et tous les pompiers ont eu un mail personnel de ma part. 300 pompiers ont été vaccinés au sein du SDMIS. Cela représente 50 % des pompiers qui remplissaient les conditions parmi les pompiers salariés ont été vaccinés.”

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 4 Fév 21 à 19 h 28

    C'est un peu la misère non ? 😀
    Et pendant ce temps Sanofi va supprimer un millier d'emplois ( « sur la base du volontariat » ).
    Tout-va-bien.

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut