Centre de dépistage coronavirus du Palais des Sports de Gerland. @OrianeMollaret

Coronavirus à Lyon : où le virus circule-t-il le plus ? Le point dans les 12 départements de la région ce mercredi

Un conseil de défense sanitaire a lieu ce mercredi à l'Elysée. De nouvelles annonces vont être faites jeudi. Dans la région, deux départements sont déjà en couvre-feu à 18h, l'Allier et la Drôme. Le virus circule aussi de plus en plus dans les autres départements de la région. Mais de manière mesurée. Pour l'instant, pas de forte envolée des cas dans les chiffres.

Les effets, tant redoutés, des fêtes de fin d'année ne sont pas encore vraiment visibles dans les chiffres. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, oui il y a une remontée. Mais pour l'instant, ce n'est pas une envolée.

La circulation du virus sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante en gros. C'est un très bon moyen de mesuré le degré de circulation du virus à un instant t sur un territoire.

Les "effets" du jour de l'An bientôt visibles

Région, et de loin, la plus touchée par l'épidémie de covid-19 au mois de novembre, Auvergne-Rhône-Alpes est actuellement la 4e région de France où le virus circule le plus. Derrière PACA (taux d'incidence de 312), Bourgogne-Franche-Comté (286), Grand-Est (239) et donc AURA (222). L'Ile de France suit (185) et la région Bretagne est toujours la moins touchée (85). A titre de comparaison, le taux d'incidence était supérieur à 800 dans la région pendant deux semaines fin octobre et début novembre, au plus fort de la tempête. Il y avait 4 fois plus de cas qu'actuellement dans la région.

Cependant, il faut rester vigilant. Pourquoi ? Déjà parce que les "effets" des fêtes de fin d'année ne sont pas encore bien connus. Les données stabilisées s'arrêtent au 9 janvier. Les chiffres de Santé publique France prennent donc en compte la période du 3 au 9 janvier. Or, les contaminations post-réveillon du Nouvel An peuvent se retrouver dans les chiffres entre le 10 et le 20 janvier, avec le décalage entre la contamination, le début des symptômes, le test positif. Il faudra donc surveiller de très près les chiffres dans les tous prochains jours. En revanche, Noël ne semble pas avoir entraîné, selon les premiers chiffres dont nous disposons, de fort rebond.

La Drôme, département le plus touché de la région

Dans la région, la circulation du virus est différente d'un département à l'autre. D'après les dernières données stabilisées au 9 janvier, des chiffres qui prennent donc en compte la période du 3 au 9 janvier, les taux d'incidence sont ainsi :

  • Drôme : 259
  • Allier : 257
  • Haute-Loire : 236
  • Haute-Savoie : 226
  • Isère : 225
  • Rhône : 220
  • Loire : 220
  • Ain : 215
  • Puy-de-Dôme : 212
  • Ardèche : 210
  • Savoie : 200
  • Cantal : 138

Le passage du couvre-feu à 18h est imminent pour les départements dont le taux d'incidence a dépassé 200.

 

 

Faire défiler vers le haut