(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Coronavirus à Lyon : le taux d'incidence va chuter ce jeudi dans le Rhône, pourquoi ?

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 va chuter ce jeudi soir à Lyon et dans le Rhône, d'après les dernières données stabilisées. Car le virus circule moins ? Non. Explications..

Depuis plusieurs jours, on observe un ralentissement de l'augmentation du nombre de nouveaux cas de covid-19 dans le Rhône. Voir même une stabilisation.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. D'après les derniers chiffres stabilisées dont nous disposons (au dimanche 4 avril), ce taux d'incidence est de 549 dans le Rhône. 

L'augmentation est moins nette ces derniers jours

Une semaine plus tôt, le dimanche 28 mars, le taux d'incidence était de 500 (+49 en une semaine). La hausse est moins nette que les semaines précédentes. Le dimanche 21 mars, le taux d'incidence était de 387 (+113 en une semaine) et le dimanche 14 mars, il était de 307 (+80).

L'augmentation semble donc un peu plus contenue. Le nombre de nouvelles contaminations est même presque stable sur les 3-4 derniers jours, comme le montre très bien le graphique ci-dessous.

Dans le Rhône, la situation est moins alarmante qu'au mois de novembre, au pic de l'épidémie dans la région. Le taux d'incidence a été supérieur à 800 pendant deux semaines, début novembre, et les hôpitaux de Lyon et de la région étaient au bord de la saturation. Mais elle reste sous haute tension. Avec une incidence, donc, actuellement de 550.

Une chute du taux d'incidence uniquement circonstancielle

Pourquoi ce taux va brusquement baisser ? Tout simplement car les dernières mesures stabilisées s'arrêtent au dimanche 4 avril. Et que le taux d'incidence se mesure sur une semaine glissante, du lundi 29 mars au dimanche 4 avril pour les dernières données stabilisées.

Ce jeudi soir, vont tomber les dernières données stabilisées s'arrêtant au lundi 5 avril. Sur la période du mardi 30 mars au lundi 5 avril. Or, le lundi 5 avril, c'était férié, c'était le lundi de Pâques. Il y a eu beaucoup moins de tests. A l'instar d'un dimanche. La moyenne sur une semaine va donc forcément chuter. Il y a eu beaucoup moins de tests le lundi 5 avril que le lundi 29 mars donc forcément beaucoup moins de cas positifs. Ainsi, le taux d'incidence pourrait passer, ce jeudi soir, de 550 à 460 ou 470 dans le Rhône. Idem dans la région où il pourrait passer de 400 à 330 en une seule journée. Une chute du taux d'incidence qui ne voudra absolument rien dire de la dynamique épidémique. C'est purement circonstanciel.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : ça se dégrade dans la région, l'ARS demande à tous les hôpitaux de déprogrammer toutes les opérations non urgentes

1 commentaire
  1. Georges Marchais - jeu 8 Avr 21 à 19 h 46

    quel charabia !

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut