Coronavirus à Lyon : le gel hydroalcoolique flambe même sur le Bon Coin

Alors que les gels hydroalcooliques se font plus rares dans les magasins et pharmacies de Lyon, les prix augmentent sur le marché parallèle comme sur le Bon Coin ou le marketplace d'Amazon. Comme avec les masques, les annonces disparaissent rapidement. De son côté, l'OMS propose des recettes pour fabriquer son propre gel hydroalcoolique.

Une demande qui augmente à cause des angoisses autour du coronavirus, une offre qui n'arrive pas à suivre... et des prix qui flambent. À l'image de ce qui s'est passé avec les masques la semaine dernière (lire ici), la pénurie des gels hydroalcooliques entraîne l'apparition d'un marché parallèle.

Ainsi, un petit flacon vendu en temps normal autour de 2 euros se retrouve vendu à 7 euros sur le Bon Coin par un habitant de l'agglomération de Lyon. La plateforme fait pourtant la chasse à ce type d'annonce qui ne reste jamais bien longtemps en ligne. Le constat est identique sur le marketplace d'Amazon avec des prix parfois multipliés par huit. Un petit flacon vendu avant le coronavirus à 3,10 euros est désormais affiché à 25,27 euros (soit + 700 %). Là encore, le géant américain a fait le ménage, mais les annonces reviennent régulièrement.

"Inacceptable"

"C'est du vol pur et simple", confie une pharmacienne lyonnaise à Lyon Capitale, qui réfléchit à la possibilité de limiter la quantité de gel hydroalcoolique pour chaque client "quand on en recevra à nouveau, on risque d'en cacher derrière la banque pour les sortir au fur et à mesure", ajoute-t-elle.

Ce mardi, le ministère de la Santé Olivier Véran a jugé "inacceptable" la hausse des prix des gels hydroalcooliques. La Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) va mener des enquêtes sur les variations des tarifs constatés ces derniers jours pour les prix des masques et gels.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un guide pour fabriquer sa propre solution hydroalcoolique à partir d'éléments simples à trouver en pharmacie : éthanol, peroxyde d'hydrogène, glycérol et eau distillée ou bouillie refroidie. Les recettes sont disponibles en ligne (voir ici). Enfin, il reste toujours ce bon vieux savon dont l'efficacité reste excellente à condition de prendre le temps de bien se laver les mains.

à lire également
Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé ce mercredi soir de nouvelles restrictions en raison de l'épidémie de coronavirus. A Lyon, les bars devront fermer au maximum à 22h dès lundi 28 septembre. Les salles de sport doivent aussi fermer dès lundi. Des mesures qui s'appliquent, pour l'instant, pour 15 jours.
Faire défiler vers le haut