Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon © Antoine Merlet

Coronavirus à Lyon : le couvre-feu "peut être une solution" pour Bruno Bernard

Emmanuel Macron va s'exprimer ce mercredi soir. Le Président de la République pourrait annoncer de nouvelles mesures plus restrictives dans certaines métropoles, dont celle de Lyon. Le couvre-feu fait partie des pistes de réflexion. Qu'en pense le président de la Métropole de Lyon, l'écologiste Bruno Bernard ?

Le virus continue de se propager à Lyon. De manière de plus en plus intense. Le taux d'incidence est en forte augmentation et dans les hôpitaux, la pression est de plus en plus importante (voir la courbe dans les hôpitaux de la région ici).

Emmanuel Macron, le président de la République, va annoncer de nouvelles mesures ce mercredi soir pour tenter d'enrayer la propagation du virus.

"J'attends des mesures compréhensibles"

"La situation sanitaire est très préoccupante. Nous avons un taux d'hospitalisation en forte augmentation depuis une semaine. J'attends des mesures compréhensibles, efficaces et qu'on nous donne sur les mois qui viennent les actions prévues et qu'on puisse les anticiper", explique ce mercredi le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard.

Un possible couvre-feu ? "Ca peut être une solution parmi d'autres. Il faut simplement définir l'objectif, si c'est de réduire les relations sociétales des personnes, réduire la propagation du virus, ça peut être une solution. Il faut l'expliciter et accompagner économiquement les secteurs qui seraient touchés par une telle décision", ajoute l'écologiste.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : la deuxième vague se confirme dans la région (graphique)

3 commentaires
  1. arkane - mer 14 Oct 20 à 18 h 32

    Bruno le cumulard sorts de sa léthargie pour applaudir Macron entre deux siestes!

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Abolition_de_la_monnaie - mer 14 Oct 20 à 18 h 41

    Une réflexion qui n'anime pas beaucoup nos contemporains :

    "comprendre que l'activité économique monétaire implique une circulation permanente, qui elle, est incompatible avec la "barrière" pour ne pas transmettre le virus."
    Voilà pourquoi les "décideurs" ne veulent plus confiner : c'est devenu un problème économique avant d'être un problème de santé. On marche sur la tête 🙂

    Et pour ce qui est des contaminations, ne pas oublier la dernière étude qui montre que le virus résiste sur le verre, l'acier, les billets de banque : 28 jours quand il fait 20° et 7 jours seulement quand il fait 30°

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. noisette - mer 14 Oct 20 à 21 h 49

    Fils de donne son avis ?

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut