Bruno Bernard, dans son bureau à la Métropole de Lyon © Antoine Merlet

Conseil de la Métropole de Lyon : fronde des maires, A46 Sud et industrie, les dossiers à l'ordre du jour

Après deux mois d'été, le conseil de la Métropole reprend ses séances. Les élus des 59 communes votent pour la mise en oeuvre de projets, l'attribution de subvention et débattent sur leurs visions politiques. Lyon Capitale fait le tour des principaux sujets qui vont être abordés l 27 septembre.

Les élus métropolitains font leur rentrée. Pas dans la meilleure des ambiances. Tout l'été, des maires des communes de la Métropole ont vertement critiqué la façon de gouverner de Bruno Bernard, président écologiste. Mi-septembre, 44 des 59 maires ont signé une tribune intitulée "Métropole de Lyon : et si on arrêtait tout", et menacent de quitter l'institution. Ils reprochent un manqu

Si le sujet n'est pas marqué à l'ordre du jour, il sera difficile à Bruno Bernard, comme pour les têtes de files des différents groupes de ne pas aborder le sujet lors de cette séance de rentrée. Lyon Capitale avait consacré plusieurs articles de décryptage à cette situation. Mais les élus vont vite devoir se rabibocher, car l'ordre du jour est long, et les dossiers à voter nombreux en cette rentrée. Nous revenons sur trois d'entre eux.

Lire aussi : Des maires menacent de quitter la Métropole de Lyon

Le torchon continue de brûler entre de nombreux maires, mécontents, et la Métropole de Lyon

L'épineux sujet de l'A46 Sud

L'État et les Autoroutes du Sud de France ont lancé un projet pour augmenter le nombre de voies sur l'A46 Sud. La majorité écologiste se montrera sûrement très tiède sur le sujet. Plutôt hostile aux véhicules diesels, elle vise plutôt à créer une zone à faible émission (ZFE) au sein de la Métropole, et à diminuer le recours à la voiture.

Lire aussi : (Vidéo) "Supprimer la circulation des véhicules diesels partout où c'est possible", martèle Jean-Charles Kohlhaas

Le projet d'A46 Sud prévoit l'élargissement à 2x3 voies (contre 2x2 voies actuellement) du sud de l'A46 (qui dessert dix communes de la Métropole) sur 16km. Un période de concertation s'était ouverte le 29 juin 2021 et doit se terminer le 28 septembre. Elle n'avait pas été de tout repos, puisque une réunion à Communay avait dû être annulée face à l'opposition d'une cinquantaine de personnes.

Lire aussi : Projet A46 Sud près de Lyon : la réunion publique, perturbée par des opposants, a été annulée

Un soutien à l'industrie locale

Annoncé en mai dernier, un fonds d'amorçage industriel doit être voté par le conseil de la Métropole lundi 27 septembre. Il est porté conjointement par la Métropole de Lyon et celle de Saint-Étienne. Les élus vont voter pour la somme attribuée à ce projet et pour la désignation d'un représentant de la Métropole au sein du comité stratégique du fonds.

Estimé entre 80 et 100 millions d’euros, ce fonds permettra de subventionner la pré-industrialisation de 80 à 100 entreprises, qui devront s'inscrire dans une démarche de développement durable.

Lire aussi : Les métropoles de Lyon et Saint-Étienne veulent développer l'industrie grâce à un fonds de près de 100 millions d'euros

Attribution de l'aide pour les agriculteurs touchés par le gel

En avril dernier, un épisode de gel particulièrement dévastateur avait touché les exploitations agricoles de la région lyonnaise, avec des pertes supérieures à 80 % voire 90 % en moyenne. En juin 2021, la Métropole de Lyon avait voté une aide de 400 euros par hectares pour les agriculteurs, soit une envelopper de 130 000 euros.

La séance du 27 septembre sera l'occasion de voter pour les exploitations auxquelles seront attribuées cette aide.

Lire aussi : La Métropole de Lyon vote une aide aux agriculteurs touchés par l'épisode de gel d'avril

Vignes, pêches, cerises gelées et détruites : c’est la désolation dans le Rhône, reportage dans le Lyonnais

Un pas de plus vers l'Aréna l'OL

C’est l’un des gros projets qui arrivent dans la Métropole de Lyon. L’OL a comme projet la construction et la réalisation, pour fin 2023, d’une Aréna de 16 000 places pour accueillir, à côté du Parc OL, à Décines, entre 80 et 120 évènements par an. En décembre 2020, la majorité écologiste de la Métropole avait validé le processus de création de l'Aréna.

Le conseil du 27 septembre doit mettre ce projet en compatibilité avec le Plan local d'urbanisme et de l'habitat. Mais la majorité écologiste est divisée sur le sujet. Une partie des élus écolos avaient voté contre la validation du projet en décembre 2020. Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe à la culture de la Ville de Lyon et élue métropolitaine s'est positionnée contre. Le dossier devrait encore faire débat au sein du conseil.

Lire aussi : Arena à Décines : les Verts main dans la main avec l'OL 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut