Collomb défaitiste sur la Cité de la gastronomie

Interrogé lors du conseil municipal sur la candidature de Lyon pour accueillir la future Cité de la gastronomie, le maire de Lyon s'est montré pour le moins défaitiste, assurant ne pas avoir trouvé "un seul investisseur qui veuille mettre de l'argent dans cette Cité". Récit.

"Il y a des opportunités que l’on ne peut pas louper." C’est ainsi que l’intervenante du groupe centriste, Bernadette Bertrix-Veza, a interpellé le maire sur la candidature de Lyon comme ville hôte de la Cité de la gastronomie, le 17 septembre, lors du conseil municipal. "Accueillir la Cité de la gastronomie n’est pas un fardeau ou une faveur, c’est juste l’ordre des choses, Lyon est la capitale de la gastronomie depuis que Curnonsky l’a proclamé. Les habitants l’ont bien compris, et déjà fleurissent des initiatives citoyennes pour défendre ce projet", a poursuivi l'élue. Et de conclure : "Monsieur le maire, ne rajoutez pas la Cité de la gastronomie à la longue liste des occasions manquées."

Pas d’investisseurs

Mais Gérard Collomb, qui n’a pas fait jusqu’ici grande publicité de ce projet porté pourtant depuis de nombreuses années par Jean-Michel Daclin, ne s’est pas ému. Le maire est même apparu un peu fataliste, comme si Lyon n’avait pas ses chances. Et l’édile lyonnais d’avancer des justifications économiques : "Aujourd’hui, je n’ai pas trouvé un seul investisseur qui veuille mettre de l’argent dans cette Cité de la gastronomie, car ils pensent qu’il n’y aura pas de retombées suffisantes. Même ceux qui habituellement injectent dans ce secteur spécifique préfèrent se tourner vers le Sirha. Il est vrai que les retombées sur ce salon international qui accueille un nombre considérable d’étoiles sont importantes." Et de conclure, un brin résigné, en forme de pique à son interlocutrice : "Si vous êtes plus habile que moi et que vous trouvez des investisseurs, venez me le faire savoir."

Lyon a-t-elle ses chances pour la Cité de la gastronomie? Consultez notre dossier

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut